Actualité

Mohamed Bazoum : le président du Niger traité ‘’d’étranger’’ à la tribune des Nations Unies par le Mali

L’investigateur 24/09/2022 à 18:28

Les militaires au pouvoir au Mali sont prêts à répondre désormais du tac au tac. A la tribune des Nations Unies, l’envoyé du Mali, le Colonel Abdoulaye MAIGA, Premier ministre intérimaire l’a révélé.

Lors de son discours à New-York le 24 septembre dernier, le Colonel Abdoulaye MAIGA, Premier ministre intérimaire du Mali a taclé le président du Niger, Mohamed Bazoum. A l’occasion du débat général de la 77ème Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies, il est allé très fort sans porter de gants.

| Lire aussi : Bénin : ouverture de l’atelier de validation des textes d’application de l’avant-projet de la loi-cadre sur la planification du développement

« A l’endroit de M. Bazoum, il remarquera que le Gouvernement de la Transition n’a pour le moment jamais réagi à ses propos injurieux pour deux raisons cumulatives. », a déclaré publiquement l’envoyé spécial du Mali. Par la suite il évoque les raisons : « La première raison tient au respect de l’héritage laissé par nos ancêtres, qui consiste à ne pas répondre aux injures par des injures. La seconde raison relève de l’identité de M. Bazoum, l’étranger qui se réclame du Niger. Nous savons que le peuple nigérien frère du Mali, se distingue par des valeurs sociétales, culturelles et religieuses très riches. M. Bazoum n’est pas un nigérien, son comportement nous réconforte totalement dans notre constat. », a déclaré la Colonel Abdoulaye MAIGA.

| Lire aussi : Liste électorale informatisée provisoire : fâché, le Chef de l’Etat ordonne la reprise du travail de l’ANIP

Depuis leur prise de pouvoir, les militaires maliens ont eu maille à partir avec certains de leurs pairs de la sous région le nigérien y compris.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook