Actualités

Nigériens arrêtés à Sèmè : Condamnés avec sursis, les 03 accusés peuvent rentrer chez eux

L’investigateur 18/06/2024 à 00:39

Les trois (03) nigériens présentées au procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), sont en train d’être fixés sur leur sort. Il est vrai que le juge n’a pas encore rendu son verdict, mais le ministère public a d’ores et déjà fait sa réquisition. Au total, dix-huit mois de prison ont été requis contre eux. Poursuivis pour faux « fausse attestation et usage de faux attestation », la directrice générale adjointe de WAPCO Niger et deux autres avaient été arrestés sur le site du pipeline à Sèmè.

La défense constituée d’avocats béninois et nigériens, a fait sa plaidoirie et souhaite la relaxe pure et simple des prévenus. Mais la Directrice générale adjointe de Wapco Niger, Hadiza Moumouni est poursuivie comme les autres pour complicité d’utilisation de fausses attestations. Car, les badges des prévenus au moment de leur arrestation portaient des informations inexactes, selon le ministère public.

Dans son verdict ; le juge a suivi la réquisition du ministère public représenté par le substitut du procureur Armand Hounguè. La preuve, les trois nigériens ont été condamnés à 18 mois de prison assortis de sursis.
Il faut rappeler que le juge a requalifié les faits de fausse attestation et usage de fausses attestations en usurpation de titres et usages des données informatiques falsifiées. Ainsi, le DGA de WAPCO Niger, Moumouni Adiza Ibra et Mousbahou Dan Kané, Inspecteur pétrolier tout comme Ismaël Cissé ont été condamnés à 18 mois de prison avec sursis. Leurs objets leur ont été remis sur instruction du juge donnée à la brigade criminelle et ils peuvent désormais rentrer librement chez eux.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook