Bénin

Orounla : le PCB réagit à l’arrêté sur le port de casque et recadre l’ancien ministre de la communication

L’investigateur 28/06/2021 à 12:11

Le Parti Communiste du Bénin (PCB) est sorti de sa réserve après l’arrêté du préfet du Littoral Alain Orounla, obligeant tout conducteur et passager de véhicule à moteur à deux roues, à porter désormais de casques.

A travers sa réaction, le Parti Communiste du Bénin s’oppose à l’arrêté pris par le préfet du Littoral, obligeant tout conducteur et passager de véhicule à moteur à deux roues, au port de casque.

Lire aussi : Election à la fédération béninoise de Cyclisme : liste des différentes candidatures

Par le biais de sa tribune La Flamme, le PCB pense que l’arrêté du préfet « vise la multiplication des tracasseries de la police contre les conducteurs et le rançonnement de la population, notamment contre les conducteurs de taxis-moto ».

Le préfet du littoral doit revoir sa copie ; abroger purement et simplement son arrêté de délire, car le minimum pour le citoyen béninois aujourd’hui est d’abord son quotidien, estime les dirigeants du parti. D’ailleurs, il traite l’arrêté préfectoral de « délire » et recadre Alain Orounla. « La question de sécurité de la vie dans les transports est liée sans doute au moyen de transport public fiable et sécurisé. Et au lieu de penser à cela, Orounla et le pouvoir ne pensent qu’à ruiner et brimer les populations », peut-on lire dans La Flamme N°407 du 25 juin 2021.

Lire aussi : Bénin : les conditions d’exportation des noix et amandes de cajou, selon l’APIEx

Mais en réalité après l’arrêté pris par le préfet, il y a eu des réactions de part et d’autre. Et à l’ancien ministre de la communication, de profiter d’une sortie médiatique pour apporter des clarifications. « Le but, ce n’est pas de réprimer. Le but, c’est de rappeler que nous devons respecter la vie. Ce n’est pas un arrêté pour envoyer les gens en prison ou pour les verbaliser », avait-il expliqué. En d’autres termes, la protection des usagers est visée à travers l’arrêté pris.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook