Côte d’Ivoire

Ouattara maintient sa position de va-t-en-guerre contre l’opposition

L’investigateur 1er/01/2020 à 10:02

Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, en rupture de ban avec son ancien allié, Guillaume Soro n’est visiblement pas prêt à faire baisser le mercure dans le thermomètre. Son discours du 31 décembre à la nation le démontre aisément.

En effet, la paix souhaitée en Côte d’Ivoire et ceci au regard des événements n’est pas pour demain. D’un ton ferme et dans une position jusqu’auboutiste, le président Alassane Ouattara est décidé à en découdre avec ses vis-à-vis. C’est ce qu’il se dégage de son discours de ce 31 décembre à la nation. A l’en croire, la justice, qualifiée de pirouette et manipulée à sa volonté par les opposants, n’abdiquera pas. Elle ira au bout des dossiers, en l’occurrence le mandat d’arrêt émis contre l’ancien président de l’Assemblée nationale Guillaume Soro. Contrairement aux vœux des autorités religieuses qui souhaitent une grâce présidentielle à l’encontre des proches de l’ancien premier ministre de Côte d’Ivoires incarcérés à la MACA, le désir du premier responsable de l’exécutif ivoirien, Alassane Ouattara est de les voir moisir en prison. « Pour tous ceux qui se sont rendus ou se rendront coupables de tels actes, la rigueur de la loi sera intégralement appliquée », a-t-il dit dans son discours à la nation. Autrement, les chefs d’accusation contre les pro-Soro déjà incarcérés sont, selon ses propos, des accusations fondées. Ce qui insinue que le Cardinal Jean Pierre Kutwa de la cathédrale Saint Paul d`Abidjan qui, lors de la Messe pour la Paix dite Ce lundi 30 décembre 2019 à Abidjan, demandait au président de la République, Alassane Ouattara de gracier les prisonniers proches de Guillaume Soro, a prêché dans le désert.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook