Actualité

Parrainage en 2026 : un membre des Démocrates pense à une révision de la constitution pour sauter le verrou

L’investigateur 16/11/2023 à 20:25

Dans une récente interview accordée à Reporter Bénin Monde, Nourou-Dine Saka Saley, membre fondateur du parti Les Démocrates, a exprimé ses inquiétudes quant à l’absence d’anticipation de son parti sur des enjeux cruciaux liés aux élections générales de 2026.

Nourou-Dine Saka Saley souligne que le parti devra faire face à des défis bien identifiés. « Je constate qu’il y a beaucoup de mises en avant de personne alors que nous sommes le parti qui subit le plus les lois. Nous sommes le parti qui subit plus les décisions administratives », a-t-il précisé. Le juriste souhaite « que certains sujets soient anticipés plutôt que de se retrouver à deux ou trois mois pour parler de certaines choses qu’on aurait dû évacuer dès le début. On a eu le temps d’éprouver la politique au Bénin et de savoir par exemple que la question du quitus fiscal a été un problème. Le même problème sera encore présent », dit-il pour avertir les responsables du parti Les Démocrates.

Nourou-Dine Saka Saley s’interroge sur l’inaction du parti face à des questions cruciales. « Si nous sommes conscients de cela, pourquoi nous ne prenons pas le devant des choses. Le but du congrès a été de parler des élections générales de 2026, pourquoi ça n’a pas été abordé ? Il y a beaucoup d’autres décisions. La question du parrainage », a-t-il indiqué. Par ailleurs, NDSS critique également la décision de la Cour constitutionnelle qui a autorisé les députés de la 9e législature, non encore installés, à rendre leur démission.

Lire aussi : [Assemblée nationale : la raison du boycott de l’étude du projet de budget 2024 par les centrales syndicales)>https://www.linvestigateur.info/?Assemblee-nationale-la-raison-du-boycott-de-l-etude-du-projet-de-budget-2024&var_mode=calcul]

Il prédit un "chaos et une cacophonie" lors des parrainages en 2026, en raison de cette décision. « Cette formalité sera un chaos parce que nous ne saurons pas des maires et des députés entrants ou sortants, qui sont ceux qui auront la qualité de donner leur parrainage. A défaut d’une révision de la constitution qui va enlever le parrainage ou d’une révision du code électoral qui va réaménager les dates des différents scrutins ou d’un revirement de jurisprudence, nous ne saurons pas les personnes qui sont habilitées », a-t-il déclaré.

En clair, Nourou Dine Saka Saley tire la sonnette d’alarme, exhortant Les Démocrates à anticiper les défis à venir pour assurer une participation réussie aux élections générales de 2026.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook