Actualité

Pays dits sûrs : les raisons de retrait du Bénin, du Ghana et du Sénégal de la liste

L’investigateur 5/07/2021 à 10:36

L’Office français de protection des réfugiés et apatrides en France (OFPRA) à travers le Conseil d’État français, a retiré le Bénin, le Ghana et le Sénégal de la liste des pays dits sûrs.

S’agissant des cas du Ghana et du Sénégal, ce retrait vise à protéger les ressortissants LGBT victimes de discrimination. Les demandeurs d’asile originaires de ces trois pays d’Afrique de l’Ouest en France auront désormais la possibilité de faire appel en cas de rejet de leur première demande d’asile en première instance.

Lire aussi : Barkhane : Enfin l’armée française doit quitter l’Afrique !

« Homophobie grandissante, la France retire le Sénégal des pays sûrs ». « Répression des LGBT, le Sénégal sur la liste noire ». Les titres sont nombreux ce samedi 3 juillet dans la presse sénégalaise, en réaction à la décision du Conseil d’État de retirer trois pays d’Afrique de l’Ouest de la liste des pays dits sûrs de l’OFPRA, l’Office français de protection des réfugiés et apatrides.

Par le biais de cette liste,, la France depuis 2019 refusait les recours des demandeurs d’asile ressortissants des 16 pays qu’elle contenait.

Lire aussi : Loi des finances 2021 : l’ANPME au contact des MPEM pour mieux apprécier les effets des mesures fiscales

Le Bénin quant à lui, avait déjà été suspendu en septembre dernier uniquement pour 12 mois par l’OFPRA, en raison des violations répétées des libertés publiques. Mais cette fois-ci, le Conseil d’État le raye de la liste, informe Rfi.

S’agissant du Ghana et du Sénégal, la plus haute juridiction administrative française les retire des pays sûrs en raison des « dispositions législatives pénalisant les relations homosexuelles » et de la « persistance de comportements, encouragés, favorisés ou simplement tolérés par les autorités de ces pays ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook