Bénin

Police républicaine : l’ex-Dgpr Hounnonkpè réagit à l’affaire « tentative d’assassinat »

L’investigateur 12/07/2020 à 13:58

Début d’une procédure judiciaire enclenchée contre le brigadier de police Jean Cyprien Sèna Loko, en désertion. Ce gendarme, reversé qui a accusé l’ancien Directeur général de la police républicaine, Nazaire Honnonkpè dans l’affaire dite « tentative d’assassinat » de l’opposant Léonce Houngbadji en exil répondra de ses allégations devant les tribunaux sous peu.

En effet, dans un témoignage sur sa Page Facebook, le brigadier de police Jean Cyprien Sèna Loko a tenu des propos graves contre sa hiérarchie. A l’en croire, il lui a été demandé d’assassiner l’opposant au régime en place,

Lire aussi : Bepc 2020 : les conseils du chef du 3ème arrondissement de Porto-Novo aux candidats

Léonce Houngbadji. Des propos dans lesquels ne se retrouve pas l’ancien directeur général de la police républicaine, Nazaire Hounnonkpè. Du revers de la main, il a balayé les allégations du brigadier de police Jean Cyprien Sèna Loko. Contacté au téléphone par un organe de la place, Nazaire Honnonkpè s’est inscrit en faux contre les déclarations du policier, actuellement dans le maquis.
A en croire l’ancien Dgpr, il s’agit tout simplement de la délation, « un mensonge grotesque ». Plus est, il avoue ne pas connaître l’agent de police. « C’est un gendarme reversé à la Police républicaine. Je ne l’ai jamais vu de ma vie. Il paraît qu’il est en désertion, depuis octobre 2019 », a clamé Nazaire Hounnonkpè, rapporte Bwt.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook