Actualité

Pour faire libérer Madougou : Houndété impuissant malgré ses 28 députés donne raison à Azannaï

L’investigateur 4/03/2023 à 12:17

Ce vendredi 03 mars 2023, cela fait exactement deux ans que Reckya Madougou a été arrêtée. A cette occasion, Eric Houndété, président du parti Les Démocrates a publié un message de soutien à l’ancienne ministre et a affirmé l’incapacité de sa formation politique à obtenir sa libération.

Rejoindre l’Assemblée nationale et faire libérer certaines personnalités en prison dont Reckya Madougou. C’était l’un des objectifs du parti Les Démocrates, qui a participé aux élections législatives du dimanche 08 janvier dernier. Si la formation politique d’opposition a réussi à gagner 28 sièges au parlement, ce nombre de députés ne suffit pas pour lui permettre de faire passer ses propositions de loi. Les Démocrates ne pourront donc pas obtenir la libération Reckya Madougou, ancienne ministre de la justice sous Boni Yayi. Eric Houndété l’a reconnu dans son message de soutien à l’ancienne porte-parole du gouvernement béninois.

Lire aussi : Affaire indemnités supplémentaires au parlement : la réponse choquante de Vlavonou à Ahossi

"Nous avons espéré réunir le nombre de députés nécessaires pour imposer sa libération ainsi que celle de tous les détenus politiques, mais hélas ; la chimie électorale en a disposé autrement", a-t-il écrit. Par ces mots, l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale donne raison à Candide Azannaï. En effet, au cours de sa sortie politique le 18 février 2023 à Grand-Popo, le président du parti Restaurer l’Espoir avait déclaré que Eric Houndété et les siens ne peuvent pas obtenir la libération des personnalités politiques en prison dont Reckya Madougou. "Ils ne peuvent pas être libérés du fait des 28 députés de la formation politique Les Démocrates", a laissé entendre le chef de la "Résistance nationale", Candide Azannaï".

Lire aussi : Bénin : Nominations dans deux ministères en Conseil des Ministres ce mercredi

Candide avait confié que les Démocrates ne font pas le poids au parlement pour atteindre cet objectif. Conscient de cela, Eric Houndété fait appel aux députés de la mouvance pour collaborer ensemble et obtenir la libération des personnalités politiques en prison et le retour des exilés. "J’invite tous les députés tous bords confondus à s’imaginer les peines de ces enfants éloignés de l’affection des parents pour qu’ensemble nous travaillions à la libération de tous les détenus et au retour au bercail des exilés. Pour Candide Azannaï, les députés LD iront juste s’assoir à l’Assemblée nationale pour percevoir leur salaire à la fin du mois. Il a motivé ses propos quant à leur incapacité à s’imposer à la mouvance par le poste (2è vice-présidence) qu’ils ont eu lors de la formation du bureau du parlement.
La patrie a besoin de tous ses fils", a dit Éric Houndété dans son message. Reste à savoir si son appel à l’endroit des élus de l’Union Progressiste le Renouveau et du Bloc Républicain sera entendu.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook