France

Pour fausse alerte liée au Coronavirus, une française risque un an de prison

L’investigateur 24/03/2020 à 21:06

Une femme de 29 ans, originaire d’Amiens en France risque gros pour fausse information. Elle aurait simulé une crise du Coronavirus et a fait appel aux pompiers, rapporte L-frii. En effet, la jeune femme a été bloquée à la maison pour avoir cassée sa clé dans la serrure de sa porte d’entrée. Elle n’avait trouvé autre prétexte que de dire qu’elle a des « problèmes respiratoires », liés certainement au virus. Munis de leurs combinaisons pour se protéger de tout risque de contamination, les pompiers se sont dépêchés pour aller à son secours. Une fois sur les lieux, ils se sont rendu compte que c’était une fausse alerte. Tout simplement, parce qu’elle a cassé sa clé dans la serrure et n’avait pas d’autres solutions que de recourir au secours. Après l’avoir aidée à ouvrir la porte, les pompiers l’ont ensuite [2] escortée jusqu’au commissariat le plus proche où elle a passé une nuit en garde a vue. Elle a reçu une convocation et devra se rendre chez le juge.
Elle risque gros, parce que de faux appels peuvent coûter jusqu’à un an d’emprisonnement et 15.000 euros d’amende ; soit environ 9 millions FCFA, a ajouté la source



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook