Prison civile de Cotonou : de sa cellule, Aïvo honore la mémoire de Rosine Soglo

Bénédicte BANKOLE 27/07/2021 à 10:49

Ce dimanche 25 juillet 2021, l’ex-première dame du Bénin, Rosine Soglo est passée de vie à trépas. Un décès qui n’a laissé personne indifférent. L’opposant Joël Aïvo de sa cellule à la prison civile de Cotonou, a honoré sa mémoire à travers sa page facebook.

Cher(e)s ami(e)s
La combattante qui a marqué nos premières années du Renouveau Démocratique s’en est allée sur la pointe des pieds, l’après midi du Dimanche 25 Juillet 2021, au moment où notre pays fait face encore à de nombreux défis, laissant à notre génération, son dernier discours prononcé à l’Assemblée Nationale en 2019 sous forme de testament. C’est donc avec beaucoup de tristesse que je m’incline devant la mémoire de Madame Rosine Vieyra Soglo, qui nous a quittés après de nombreuses années de combat pour l’enracinement de la démocratie et de l’Etat de droit.

Lire aussi : Rosine Soglo : « Intrépide patriote, Maman a été de tous les combats », Yayi réagit à son décès

Femme de courage, femme militante, femme de conviction, femme mère, Dame de fer, Dame de cœur, tout court, Rosine Vieyra Soglo l’a été. En ce moment, mes pensées vont au Président Nicéphore Dieudonné Soglo et à mes frères Galiou et Lehady, à qui, je présente mes sincères condoléances. Maman Rosine, vas et reposes en paix. Tu as combattu le Bon combat, tu as achevé ta course. Que le Seigneur t’accueille dans sa félicité.
Professeur Frédéric Joël AÏVO.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook