Actualité

Projet de raffinerie au Bénin : réaction de Bertin Koovi aux propos du porte-parole du gouvernement

L’investigateur 2/06/2023 à 23:11

Bertin Koovi, membre de la mouvance présidentielle, a réagi à la sortie médiatique, ce vendredi 02 juin 2023, de Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernent. Face aux médias, ce dernier a justifié l’absence du président béninois, Patrice Talon à l’inauguration de la raffinerie de Dangote, le lundi 22 mai dernier. Mais il a soutenu par la même occasion que le Bénin s’apprête à se doter d’une raffinerie.

Le Bénin se prépare à avoir sa propre raffinerie et l’absence du président Patrice Talon à l’inauguration de celle de Dangote ne dénote pas du mauvais état de la diplomatie entre lui et le Nigeria. Tels sont en résumé, les propos du porte-parole du gouvernement, Wilfried Houngbédji en conférence ce vendredi.
Quelques instants après, l’ancien président de l’Alliance Iroko, Bertin Koovi et désormais membre de la mouvance présidentielle a réagi aux propos du porte-parole. C’est vrai qu’il n’a pas entièrement adhéré auxdits propos, et se demande même si les médias ne les ont pas travestis. Mais il soutient que le projet de raffinerie au Bénin ne date pas de l’ère de la rupture.
« Le projet raffinerie du Benin date de plus de 20 ans déjà.
C’est depuis Kérékou 2. Le problème a toujours été la fourniture de pétrole brut. Le tout ne suffit pas d’installer une raffinerie, le plus important est de trouver de brut surtout que le Bénin n’est pas producteur depuis 1998. Maintenant le Bénin peut bien avoir une raffinerie de petite capacité. 10000 à 250000 barils/jour. Nous n’avons pas de facilité immédiate pour une raffinerie. Beaucoup de projets sont restés sans suite. Le souhait d’avoir une raffinerie au Benin est aussi vieux que ceux qui sont dans les 30 ans aujourd’hui. C’est normal que le gouvernement Talon ait travaillé sur le projet. « , a écrit Bertin Koovi.
Tout en reconnaissant la pertinence du projet, Bertin Koovi attire l’attention des autorités sur le fait que le Bénin ne saurait entrer dans une sorte de concurrence avec le grand voisin de l’Est.

Son doute des propos du porte-parole rapportés

« Je ne sais pas si vous rapportez la vraie pensée du porte-parole du gouvernement », nuance-t-il. Avant de rappeler que « La raffinerie de Dangote dépasse tout ce que le Nigeria avait comme raffinerie d’Etat et le Nigeria est producteur de pétrole. La raffinerie de Dangote fait partie des 6 plus grandes du monde sinon la première raffinerie si on considère l’espace que ça occupe. Il n’y a pas de comparaison ni de compétition avec le Nigeria qui soit possible. Il faut réécouter le Porte-parole du gouvernement, il ne peut pas être dans l’esprit de concurrence avec la raffinerie Dangote. 650.000 barils/ jour ou est-ce que le Bénin va trouver ce pétrole. La raffinerie est construite à 18 milliards de dollars il faut 10 ans du budget béninois pour réunir cet argent. Il ne faut pas faire dire au porte-parole ce qu’il n’a pas dit. », a renchéri Bertin Koovi pour conclure.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook