Actualité

RDC : Vital Kamerhe élu Président de l’Assemblée nationale (son parcours politique)

L’investigateur 23/05/2024 à 12:59

Vital Kamerhe, 65 ans, a été élu avec 371 voix à l’élection du bureau définitif de la chambre basse du Parlement congolais. Candidat unique de la majorité présidentielle, il a recueilli la majorité absolue au terme du vote et succède à Christophe Mboso qui lui, est élu deuxième vice-président de l’Assemblée nationale.

Le nom du président de l’Assemblée nationale en RDC est connu. Vital Kamerhe, ancien vice-Premier ministre, ministre congolais de l’Economie est le nouveau président de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo (RDC). Il a obtenu le feu vert des députés de la majorité présidentielle lors d’un scrutin sans challenger, qui s’est déroulé dans la nuit de mercredi à jeudi.

Il avait déjà dirigé l’Assemblée nationale sous l’ancien régime de Joseph Kabila (2001 - 2018). Après avoir remporté les primaires, organisées par l’Union sacrée de la Nation, la coalition politique qui soutient Félix Tshisekedi, il ne devrait plus craindre. Sur un total de 407 votants, il a obtenu 371 voix.

Pendant qu’il soutenait le régime défunt de Kabila, M. Kamerhe avait été poussé à la sortie par le régime après l’ancien Chef de l’Etat, a autorisé l’entrée des troupes rwandaises sur le territoire pour une opération contre les FDLR (forces démocratiques pour la libération du Rwanda).

Passé de l’autre côté, il est allé fonder sa propre formation politique, l’Union pour la nation congolaise (UNC), pour ensuite devenir un allié de Félix Tshisekedi, au pouvoir depuis janvier 2019 et réélu le 20 décembre dernier pour un second mandat.

Directeur de cabinet du chef de l’État, en 2020, il avait été lourdement condamné à 20 ans de prison pour détournement de fonds. Par la suite, le désormais nouveau président de l’Assemblée nationale va être libéré un an plus tard et acquitté en appel en 2022.

Comme dans un film, il sera nommé après des mois de prison, vice- Premier ministre, ministre de l’Economie nationale en mars 2023. Réélu député national, il avait été choisi le 23 avril comme candidat unique de la majorité pour briguer le perchoir de l’Assemblée nationale.

Depuis l’indépendance congolaise en 1960, le bureau de l’Assemblée vient d’enregistrer pour la première fois, l’élection de trois (03) femmes. L’opposante Dominique Munongo élue rapporteure adjointe, Chimène PoliPoli (questeure) ; et Neema Grace (questeure adjointe).
Vital Kamerhe dirigera un bureau de l’Assemblée nationale dont Jean-Claude Tshilumbayi est désigné premier vice- président pour le compte du parti présidentiel, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).
Pour rappel, le nouveau président de l’Assemblée nationale a été candidat à la présidentielle de 2011 et 2018.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook