Actualité

Réformes au Bénin : les propositions d’un député de la mouvance à l’opposition

L’investigateur 17/09/2021 à 15:15

Le mercredi 15 septembre 2021, à la faveur de la commémoration de la Journée internationale de la démocratie, la question sur la consolidation de la démocratie au Bénin a été potassée. Et, Orden Alladatin député de la mouvance pense la démocratie au Bénin se porte bien. Il a profité de l’occasion pour faire une proposition à l’opposition et ses dirigeants dont Eric Houndété (en photo).

En effet, cette célébration a été l’occasion pour le député Orden Alladatin, président de la Commission des lois du parlement, de revenir sur les efforts fournis par le Bénin par rapport à la consolidation de la démocratie.
Sur la question, le député de la 16è circonscription électorale a fait observer que les élections sont régulièrement organisées conformément à la Constitution et aux lois de la République. En plus, Orden Alladatin estime qu’il y a séparation des pouvoirs et le respect des droits de tous les Béninois comme le prévoit la constitution.

Sur la question des réformes en cours au Bénin, il a déclaré que le Bénin est sur la bonne voie. « Le modèle démocratique du Bénin a été caractérisé jusqu’à une période récente par un multipartisme débridé. Nous sommes allés jusqu’à 278 partis politiques à la veille des réformes politiques en cours ; une politisation de

| Lire aussi : Bénin : liste des enseignants de l’UAC admis à de nouveaux grades au CAMES

| Lire aussi : Bénin : 03 anciens ministres de Boni Yayi accèdent à de nouveaux grades du CAMES

| Lire aussi : Assemblée nationale : démission du député André Okounlola

l’administration et la clochardisation de l’élite ; une mal gouvernance caractérisée par une corruption avancée. Autant de choses que nous sommes en train de conjuguer au passé. Avec les réformes politiques et administratives en cours dans le pays, il est a espérer que si le cap est maintenu, nous parviendrons à inverser durablement ces tendances lourdes qui ont longtemps annihilé les efforts consentis par les bonnes volontés et plombé notre développement depuis les indépendances. », a-t-il confié à La Nation.

Quant à l’opposition, l’ancien activiste de la société civile souhaite non seulement la consolidation des réformes surtout politiques et administratives en cours ; l’assainissement du paysage politique aux fins d’une meilleure efficacité de la démocratie. Mais pour y arriver, « nul ne sera de trop », a-t-il ajouté. Une manière d’inviter l’opposition à s’affirmer. Dans sa conclusion, il renchérit qu’il est à espérer que ‘’l’Opposition s’organise mieux pour prendre la place qui est la sienne dans le système’’, renseigne la même source.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook