Culture

Religions endogènes : le culte Oro et ses origines, ses manifestations commencent ce 22 à Sakété

Bénédicte BANKOLE 10/08/2021 à 16:02

A Sakété dans le déparetement du Plateau, démarre l’édition 2021 du culte Oro le dimanche 22 août prochain a-t-on appris de sources proches des organisatieurs.

Les festivités du culte Oro sont déjà annoncées dans la commune de Sakété. Selon les détails rendus publics par le conseil communal et le conseil des hauts dignitaires de la commune, la fête annuelle démarre le dimanche 22 août prochain dans cette commune. Le but de cette fête est de chasser les mauvais esprits de la ville, rapporte LNT. A cet effet, à quelques jours des manifestations culturelles, les femmes et les enfants sont strictement interdits de toute sortie. Il faut noter que le lancement des festivités du culte Oro est annoncé au niveau de la forêt centrale de la ville de Sakété. Le même rituel se fera bientôt dans les autres communes du département à savoir Adja-Ouèrè, Ifangni, Kétou, Pobè en présence des initiés et dignitaires du culte.

Lire aussi : Dangbo : un pasteur visé par une plainte après le décès d’un élève dans des conditions floues

A la découverte du culte Oro

Issu de l’aire culturelle « Yoruba/Nago », les origines d’Oro remontent à Oyo au Nigéria et il aurait été introduit au Dahomey presqu’au même moment que le culte « Egoun » sous le règne du roi Ghezo (1818-1858). Divinité de l’élément « Air », Oro, quand il sort, purifie la société à laquelle il appartient et la débarrasse des mauvais sorts. Comme les « Egoun-goun », il ne sort que pour apporter sa touche sacrée aux événements importants du clan (décès, naissance, etc).

Lire aussi : Lettre à l’ONU : Madougou victime de son courage, sa détention est arbitraire (avocats)

Dans le département du Plateau situé au sud-ouest du pays vers le Nigéria (Kétou, Sakété, Igoro, etc.), région à majorité Yoruba, Oro est célébré en grande pompe tous les ans dans le courant du mois d’Août.

Lire aussi : Fraternité Ogboni : Owo-Lobè et ses ministres chez le juge pour « affaire flagellation » demain

Dix-sept jours de rituels et de sacrifices sous le parrainage de « Ifâ » pendant lesquels presque toutes les rues de ces petites villes sont vides. Oro y règne en maître ;interdiction de sortir pour les femmes et les profanes. Seuls les initiés peuvent sortir de chez eux. Et c’est ainsi établi depuis des lustres.

| Lire aussi : Criet : elle prend 05 ans de prison pour avoir simulé l’enlèvement de son enfant|

Malgré qu’il soit redouté, Oro reste et demeure un vodoun mythique dans l’esprit des Béninois du sud qui connaissent presque tous le cri de ralliement de sa troupe. Oui, au Bénin quand on crie « Hé kpa Oro ! », tout le monde répond « Oro hé ! ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook