Afrique

Rencontre Bédié-Ouattara : les exigences de l’opposition sur la table des discussions

L’investigateur 11/11/2020 à 16:41

La rencontre annoncée entre les présidents Henri Konan Bédié et Alassanne Ouattara aura bel et bien lieu à l’hôtel du Golf ce mercredi. Mais avant, voici les exigences de l’opposition.

Il s’agit d’une rencontre qui aura lieu à l’hôtel du Golf, dans la commune de Cocody, a indiqué à APA, un cadre de la présidence de la République de Côte d’Ivoire.
Le ton a été d’abord donné par le général Ouassenan Koné, vice-président du Pdci qui a laissé entendre sur RFI que la proposition de M. Ouattara, de dialoguer avec M. Bédié a été « acceptée » par le chef du Pdci.
A en croire le général Ouassenan Koné, il ne s’agira dans un premier temps que « d’une rencontre de contact », mais « le principe, lui, est acquis ».
Il faut rappeler que lors de son allocution télévisée, M. Alassane Ouattara, a déclaré qu’il souhaite rencontre M. Bédié, en sa qualité de président du Pdci pour un dialogue « franc et sincère »,

Lire aussi : Bénin : Affora, doctorat en poche avec mention très honorable pour le nouveau DD du tourisme Zou-Collines

Mais, le secrétaire exécutif du Pdci par intérim, Pr Niamkey Koffi, a au nom du parti publié un communiqué posant des préalables de l’opposition », selon Yeclo. Entre autres, la libération des responsables de l’opposition et de la société civile.

C’est pourquoi, avant toute discussion, le PDCI-RDA demande :

La levée du blocus autour de la résidence du Président Henri Konan ;

La levée du blocus autour des résidences de tous les leaders des partis politiques de l’opposition, notamment celles du Pr Maurice KAKOU GUIKAHUE, du Dr Assoua Adou, de messieurs Affi N’guessan, Albert Mabri Touakeusse et Hubert Oulaye ;

La libération de tous les responsables et militants des partis politiques de l’opposition, ainsi les acteurs de la société civile, injustement et illégalement incarcérés ;

La cessation de toutes les poursuites judiciaires contre les responsables et militants de l’opposition, ainsi que les acteurs de la société civile ;

Le retour à un fonctionnement normal des partis politiques de l’opposition, avec un libre accès à leurs locaux ;

Lire aussi : Bénin  : en pleine soutenance, un impétrant nommé directeur en conseil des ministres ce mercredi

En outre, le PDCI-RDA exige que le dialogue soit inclusif et élargi à l’ensemble des plateformes et partis politiques de l’opposition rassemblés autour du Président Henri Konan BEDIE. Pour le PDCI-RDA, les négociations devront avoir lieu sous la conduite d’un Facilitateur accepté par toutes les parties, suivant un agenda et porter sur des sujets validés au préalable par l’ensemble des parties prenantes.

Le contexte et l’environnement ainsi revenus à la normale, ouvriront une voie pour un dialogue constructif, afin qu’il est une chance de déboucher sur la paix et la cohésion sociale, renseigne le site ivoirien.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook