Bénin

Rencontre Talon & Yayi : la Fcbe et Paul Hounkpè fiers d'avoir montré le chemin

L’investigateur 22/09/2021 à 13:23

Taxés de vendus, d’opposition fabriquée ou encore d’autres noms d’oiseaux, le parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) et son premier responsable Paul HOUNKPÈ peuvent se réjouir d’avoir montré le bon chemin non seulement au peuple béninois mais surtout à toute la classe politique.

La rencontre de ce jour entre le chef de l’État Patrice Talon et son prédécesseur Boni Yayi prouve à suffisance que les responsables, militants et sympathisants du parti FCBE sont de vrais visionnaires. Pour dire vrai, ils sont les meilleurs patriotes béninois. On dira simplement qu’ils ont plus que beaucoup le soucis de la stabilité sociopolitique du pays. Les faits sont là et parlent pour eux (Paul Hounkpè, Ruffin Nansounon, Alassane Soumanou Djemba et autres).

De l’obtention du récépissé d’existence légale de leur parti en passant par leur participation au dialogue politique à leur présence aux élections municipales et présidentielles, les ténors du parti FCBE ont toujours clamé que pour l’avenir de la nation, il faut privilégier le dialogue. A l’époque, Boni Yayi les avait blâmé pour leur option. Il était foncièrement contre le fait qu’ils fassent les formalités pour avoir le récépissé d’existence légale de leur parti. Il a également tout fait pour qu’ils ne participent pas au dialogue politique qui a quand-même permis l’avènement de la loi d’amnistie qui a fait libérer des prisonniers politiques et favoriser son retour au pays après les évènements fâcheux de 2019. Pour enfoncer le clou, Boni Yayi est allé jusqu’à démissionner de la présidence d’honneur du parti FCBE pour créer un autre parti qui se veut radicalement contre le pouvoir en place. La suite, nous la connaissons : des soulèvements à la veille des dernières élections présidentielles, des pertes en vies humaines tant du côté de la population que des forces de l’ordre, la destruction de biens publics comme privés et des incarcérations. Bref le tableau est sombre.

Aujourd’hui, Boni Yayi qui est resté à s’opposer à toute discussion avec Patrice Talon (on se rappelle de son attitude à l’époque où il était rentré au pays avec une délégation de la Cedeao) créé la surprise ( cette surprise est diversement appréciée au sein de la population). Il va à la présidence de la République rencontrer Patrice Talon qu’il reconnaît désormais comme président légitime élu par les béninois pour un second mandat pour des discussions dans le sens de la décrispation de la tension politique.

| Lire aussi : Criet : Mètonou réclame la levée de l’immunité de l’ancien ministre Dassigli

| Lire aussi : Yayi : son retour sans crainte au Bénin revendiqué, lire les détails sur les tractations

| Lire aussi : Harcèlement sexuel en milieu scolaire : Angela exhorte les élèves filles à la dénonciation

| Lire aussi : Bénin : le Pass sanitaire, seul ticket d’entrée à la renonctre entre maires et Talon

Au sein de la population, il faut l’avouer, Boni Yayi n’a pas été ovationné pour avoir accepté rencontrer Talon. On note par endroits des sentiments d’indifférence et ailleurs une sorte de déception. Non pas que les gens sont contre le dialogue entre les deux personnalités mais ils se demandent pourquoi avoir fait tout ça pour au finish faire ce qu’on lui a toujours demandé de faire ?

A cette question, on conclu que Yayi a fini par donner raison à ses anciens collaborateurs aujourd’hui leaders du parti FCBE qui a un moment donné ont refusé de mettre le pays à feu et à sang en optant pour le dialogue et en tentant l’avènement de l’alternance par les urnes. On n’a plus besoin d’aller du dos de la cuillère. C’est Paul Hounkpè et ses pairs qui ont toujours eu raison. C’est aussi le président Patrice Talon qui a raison de persister que les réformes sont nécessaires pour laisser un héritage durable à la postérité.

Maintenant que les dés sont jetés, il faut jouer la carte de la franchise et de l’inclusion pour éviter de replonger dans les travers d’un passé récent.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook