Actualité

Rosine Soglo : le message de recueillement de Yayi, l'ancien président a honoré sa mémoire

L’investigateur 10/09/2021 à 16:28

Ce vendredi 10 septembre, l’ancien président Boni Yayi a honoré la mémoire de Rosine Soglo décédée à travers un message de recueillement porté par son Conseiller Spécial , l’ex- ministre le doyen Amos ELEGBE. Ce dernier s’est fait entourer d’une forte délégation des cadres et militants du Parti Les Démocrates.

Cotonou le 10 septembre 2021

À maman Rosine Vieyra SOGLO

« Femme noire, femme africaine », comme le chantait le poète Camara Laye, maman Rosine Soglo l’est et l’a incarnée dans toutes ses dimensions. Tu as tour à tour été avec une rare dextérité mère et femme politique.
Mère d’une d’une extraordinaire affection, tu as donné à notre belle Patrie deux fils Liady et Galiou qui l’ont servie avec dévouement à des niveaux les plus élevés.
Mère, tu l’as été pour toute la Nation, avec Vidole tu as pansé les plaies de ses enfants les plus pauvres.
Femme combattante, tu as lutté de toutes tes forces contre l’avilissement et l’infériorité de la femme béninoise et africaine. Tes combats ont contribué à leur émancipation et élévation.
Femme politique, c’est dans l’arène politique injustement chasse gardée de la gente masculine que tu as le plus déployé ton genie à la surprise générale. Tes capacités d’analyse, de négociation et tes répliques lors des débats ont fait de toi depuis la Conférence nationale à nos jours l’une des personnalités politiques incontournables et des plus avisées sur la scène politique nationale et notamment au Parlement que tu as animé sans désemparer et de main de maître.
Femme de vision, intellectuelle et honnête tu as été la première, contre toutes les oppositions à fonder un Parti politique, la puissante et redoutable Renaissance du Bénin dont tu as pris la tête.
Femme exceptionnelle,femme de lumière aux multiples charismes, ton départ constitue une grosse perte pour notre pays. Cependant, au regard de ton leadership politique, j’invite le peuple béninois et particulièrement les femmes et les jeunes à transformer leur douleur en courage et énergie pour poursuivre le combat pour la renaissance de notre Patrie qu’elle a mené sans répit.
Grande dame, je m’incline avec un profond respect devant ta mémoire. Puisse le Seigneur de miséricorde t’accueillir dans sa lumière éternelle.

*Dr Thomas Boni YAYI*




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook