Bénin

SONACOP : les gérants des stations-services sommés de mettre fin aux activités fin juin

L’investigateur 18/06/2021 à 21:04

A travers une note de service de l’administrateur provisoire Comlanvi Alain Honou, adressée aux gérants des stations-services de la Société nationale de commercialisation des produits pétroliers (SONACOP SA), il leur est demandé de tout mettre en œuvre pour épuiser les stocks au plus tard, fin juin.

En effet, selon la note de service prise le 17 juin 2021, par l’Administrateur provisoire Alain Honou, "il est demandé aux gérants de tout mettre en oeuvre pour épuiser les stocks au plus tard le 30 juin 2021". Il s’agit d’une mesure qui entre en accord avec la décision prise en conseil des ministre le 09 juin dernier. Au cours de sa séance hebdomadaire, le gouvernement a décidé de vendre les stations de la SONACOP à deux entreprises privées : le lot A constitué de 63 stations, à la société ORYX BENIN ; et, le lot B constitué de 65 stations, au groupement BENIN ENERGIE.

Lire aussi : Bénin : l’Etat vend les stations de la SONACOP à deux entreprises privées

Après examen du rapport du Comité de coordination et de suivi de la restructuration de la SONACOP SA, et après analyse des offres reçues, l’Etat béninois s’est rendu compte que ces deux structures ont fait de meilleures propositions.

La cession a clarifié le Conseil des ministres, sera exempte du foncier qui fera l’objet d’un bail, et puis de la station ORNANO, sise au carrefour dénommé « les Trois banques » à Cotonou. Et dans l’optique d’assurer leur affectation efficiente, le Conseil des ministres a donné son aval pour que le Port autonome de Cotonou, qui abrite sur ses domaines, les dépôts les plus importants de la société, en assure la gestion via une filiale qui sera créée pour les besoins de la cause.

Lire aussi : Sonacop : quelle part de responsabilité pour l’ex-directeur dans l’endettement de la société ?

Par ailleurs, le Conseil des ministres a marqué son accord afin que les dépôts d’Akpakpa, du Port, de Bohicon, de Parakou et de Natitingou ; et l’hydrant construit sur le domaine de l’aéroport de Cotonou, soient transférés dans le patrimoine de la Société des Aéroports du Bénin.

Lire aussi : SONACOP : les gérants des stations-services sommés de mettre fin aux activités fin juin

Par la suite, les autres actifs immobiliers de la SONACOP SA, seront vendus aux enchères.
Les dettes de la Société ONACOP SA s’élèvent à environ 21.000.000.000 FCFA au 31 décembre 2019. Donc, le gouvernement s’accorde à payer les gérants des stations-services et certains fournisseurs tout comme les banques, la Caisse nationale de Sécurité sociale et le Trésor public, pour un montant évalué à 2.639.376.676 FCFA, a précisé le compte-rendu du Conseil des ministres.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook