Collines/communales

Scrutin : Houndonougbo lance une pierre dans le jardin des boycotteurs

L’investigateur 17/05/2020 à 10:16

La Directrice de l’Administration de l’Union Progressiste, Christhelle Houndonougbo a déjà accompli dans son village natal à Soclogbo, Commune de Dassa-Zoumé, son devoir civique ce matin. Une manière pour elle de montrer le chemin à ceux qui traînent encore à la maison, en l’occurrence à ceux qui appellent au boycott.

« Je viens de servir mon pays autrement, en accomplissant mon devoir patriotique. Dans le respect strict des mesures barrières contre la Covid-19, j’ai exprimé mon suffrage au profit de la liste de mon choix et j’invite toutes les Béninoises et tous les Béninois, où qu’ils se trouvent sur le territoire national, à se rendre massivement dans leur bureau de vote pour faire de même. », a déclaré Christhelle Houndonougbo, Directrice de l’Administration de l’Union Progressiste à sa sortie du bureau de vote.
Plus loin, elle rajoute : « Ne l’oubliez pas, nous devons respecter strictement les mesures de riposte contre le Coronavirus qui ne peut pas, d’ailleurs,. nous empêcher de respecter l’ordre démocratique établi dans notre pays ».
En d’autres termes, cette déclaration insinue outre la riposte contre l’ennemi invisible qu’elle est dans la même logique que le ministre de la communication, de la poste et porte-parole de gouvernement, Alain Orounla qui récemment a déclaré que « ne pas organiser ces communales, c’est mettre la démocratie béninoise sous éteignoir ». Ceci en réaction à la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP) qui dans son ordonnance du vendredi 17 avril 2020 , demandait au Bénin de suspendre lesdites élections jusqu’à nouvel ordre. Au lendemain de cette ordonnance, il y a également le mot d’ordre des opposants au régime qui appellent au boycott. L’un dans l’autre la Directrice de l’Administration de l’UP, résolument ancrée dans le Nouveau Départ, s’inscrit en faux contre les manœuvres de ceux qui ne parlent pas le même langage que le pouvoir et qui peignent tout en noir plutôt que de faire de concrètes propositions pour améliorer l’existant.
Rappelons que l’opération de vote se déroule sans aucun incident à Soclogbo, commune de Dassa-Zoumé jusqu’à preuve du contraire.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook