Football

Sierra Léone vs Bénin au TAS : ça passe ou ça casse, mais le risque est grand

L’investigateur 4/06/2021 à 07:42

En saisissant le Tribunal Arbitral de Sport (TAS) dans le but de s’offrir une qualification à la phase finale de la CAN Cameroun 2021, sur tapis vert, le Bénin a pris d’énormes risques. Mais cela regorge aussi d’atouts.

C’est un secret de polichinelle. Dans le différend qui l’oppose à la Sierra Léone au sujet du match du groupe L, comptant pour la 6ème journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2021, le Bénin a saisi le Tribunal Arbitral de Sport (TAS) pour se faire entendre.

Au demeurant, cette action ne devrait poser aucun problème en ce sens que cela relève du domaine du sport et le dernier recours en la matière reste le TAS.
Mais en recourant à cette juridiction, les autorités béninoises ont bien compris qu’elles ont pris d’énormes risques. De sources proches du dossier, la saisine du TAS est motivée par les irrégularités qui ont émaillé le match raté du mardi 30 mars 2021 au Siaka Stevens Stadium, hormis la victoire escomptée sur tapis vert.

Lire aussi : Département du Mono : voici le CV et le parcours du préfet Bienvenue Dêdêgnon Milohin

Ce faisant, le Bénin vise deux choses, sans compter avec le revers de la médaille. La première, s’offrir une victoire sur tapis vert. La seconde, au cas où le TAS choisirait de couper la poire en deux, il demanderait peut-être que le match soit rejoué sur terrain neutre au regard de la pertinence du dossier présenté par la partie béninoise. Ce qui est souhaitable pour le Bénin dont la délégation a souffert le martyr à Freetown.

Quid du risque encouru

Par ailleurs, le grand risque en somme est lié à la décision du TAS qui pourrait aussi donner raison à la Sierra Léone ; ce qui n’est pas exclu. Dans ce cas de figure, le Bénin perdrait tout espoir de qualification d’autant plus que les décisions du TAS sont sans recours.

Lire aussi : CRIET : le DG/Sogéma écouté par la police judiciaire et renvoyé devant Mètonou

Sous l’étreinte de la réaction du Bénin au débotté à travers son recours devant le TAS, la Confédération africaine de football en a désormais gros sur le cœur. Au comité exécutif de la CAF, le Bénin ne jouit plus du même traitement que la Sierra Léone, son vis-à-vis dans le même dossier.

Selon une source indépendante, l’instance de gestion du football n’accuse plus réception depuis Avril et Mai , des courriers en direction de Cotonou. D’ailleurs complète une troisième source, seule la Sierra Léone pouvait décider d’aller devant le TAS, a-t-on cru du côté de la commission d’appel de la CAF qui avait donné dix (10) jours aux autorités sierra-léonaises pour qu’elles agissent si éventuellement la décision de recourir au TAS, était actée. On n’a jamais imaginé que le Bénin irait lui aussi devant ce tribunal de sport, et c’est la source de colère à la CAF contre le Bénin, admet notre première source.

Lire aussi : Bénin : Compte rendu intégral du conseil des ministres de ce mercredi 02 juin

Cela tombe sous le sens. Le silence dont fait montre la CAF qui pour le moment n’a donné aucune suite aux différents courriers du Bénin ni défini le lieu de la rencontre est subordonné à la décision que rendra le TAS entre les 07 et 08 prochains.

Mais pour le Bénin, ça passe ou ça casse avec un petit bémol que la rencontre soit programmée sur un terrain neutre.



Sport


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook