Actualité

Société : mise en place d’une législation pour interdire la consommation de la peau de bœuf

L’investigateur 9/10/2022 à 20:31

Afin de sauver le secteur du cuir mort du pays, le gouvernement fédéral du Nigeria affirme qu’il met en place une législation qui interdirait la consommation de la peau de bœuf.

Le PDG de l’Institut nigérian des technologies et des sciences du cuir (NILEST), Muhammad Yakubu, a déclaré dans un communiqué que l’action en justice était essentielle pour revitaliser l’industrie du cuir sans vie du pays. C’est donc dans le but de sauver l’industrie et de revitaliser l’économie du pays, qu’il a suggéré d’arrêter de consommer la peau de vache, qui a peu de valeur nutritive. Ainsi, le PDG a déclaré que l’institut serait en liaison avec les parlements nationaux et les gouvernements des États tout en coopération avec les partenaires de l’industrie et ceci dans le but d’élaborer une législation interdisant la consommation de couennes de bœuf. 

| Lire aussi : Jacob Zuma : l’ancien président sud-africain a purgé sa peine pour outrage à la justice

« Les Nigérians sont les seuls au monde à surévaluer la peau de bœuf comme nourriture, après tout, le Ponmo ( viande de bœuf) n’a aucune valeur nutritionnelle. À un moment donné, il y a eu une motion devant les deux chambres de l’Assemblée nationale, elle a été débattue mais je ne sais pas comment l’affaire s’est terminé », déclare Muhammad Yakubu. Une page Instagram dénommée Instablog9ja, explique que la consommation de peau de vache est en partie la raison pour laquelle les tanneries nigérianes sont actuellement dans le coma. Cette page déclare aussi que la politique nationale actuelle du cuir a résolu certains problèmes fondamentaux de l’industrie. Enfin, le PDG de NILEST a appelé les parties prenantes à soutenir la législation et la politique nationale du cuir pour relancer le secteur du cuir mort du pays.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer