Bénin

Sogema : voici les explications sur l'affaire de Paiement de 40 000 FCFA sans reçu

L’investigateur 27/06/2021 à 14:44

L’affaire relative au paiement d’une taxe de 40.000 FCFA sans reçu au marché Dantokpa continue de faire soulever assez d’encre et de salive. A la faveur d’une sortie médiatique, Raoul Dandjinou, Directeur de l’exploitation et des travaux (DET) a été obligé d’apporter des clarifications là-dessus.

Point n’est besoin de rappeler que la Société de Gestion des Marchés Autonomes (SOGEMA) est sous le feu des critiques de certains usagers du marché Dantokpa. Dans la presse, elle est dénoncée à travers un paiement de 40 000 francs CFA perçus sans reçu. Le sujet en effet est lié à la reconstruction des hangars partis en fumée après l’incendie survenu dans le marché Dantokpa. Mais aux dires de Raoul Dandjinou, Directeur de l’exploitation et des travaux (DET), qui a effectué une sortie médiatique la semaine écoulée, il ne devrait en principe pas avoir de problème. Car, les sous perçus ne sont pas destinés à la SOGEMA.

Parlant des bonnes dames, auteures des dénonciations, le DET dira qu’ « … elles versent les 40 000 francs CFA à la SOGEMA. Mais ces 40 000 francs CFA ne se logent pas dans les caisses de la SOGEMA ».

Tout est parti du refus de ces dernières qui, ne voulant pas perdre leur clientèle, ont refusé la place à elles proposée par les responsables du marché après l’incendie qui a consumé leur hangar. « Après le sinistre, nous avons fait un recensement de tous les usagers qui sont sur le site. Quelques jours après, nous leur avons proposé des boutiques qui sont à Todomè, à l’étage et au rez-de-chaussée. Mais ils ont dit qu’ils ne peuvent pas laisser leur clientèle. Par conséquent, ils sont prêts à reconstruire leurs hangars », a confié le DET Raoul Dandjinou, au micro de Canal 3 Bénin.
Par la même occasion, il a clarifié en disant que la SOGEMA n’a joué que le rôle d’interface et ceci par souci de transparence, entre les travailleurs qui s’occupent des travaux de reconstruction des hangars sur le site et les sinistrés.

Plus loin, il ajoutera qu’un cahier a été ouvert pour recenser les noms de tous ceux qui ont versé de l’argent et les menuisiers n’attendent que la livraison des chantiers avant de leur délivrer une décharge contre paiement.

« Chaque usager qui donne de l’argent, on inscrit son nom dans un cahier. A la fin, si l’usager vient prendre son hangar, le menuisier lui brandit une décharge qui atteste qu’il a pris les 40 000 francs CFA », a-t-il expliqué.

Pour Raoul Dandjinou, la SOGEMA ne pouvait pas délivrer de reçus dans cette situation. « Si c’est la SOGEMA qui délivre le reçu, ça veut dire que ça (les 40 000 francs CFA) transite par les caisses de la SOGEMA. Pour les sortir, il y aura de difficultés. Il y a des procédures sur procédures pour sortir l’argent ».

Rappelons que tout est parti une vidéo réalisée par Reporter Bénin Monde, dans laquelle des usagers du marché Dantokpo ont confié avoir payé une somme de 40 000 francs CFA à la SOGEMA, sans recevoir de factures.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook