Bénin

Soglo, l’ex-président réagit à l’affaire bagarre entre ses deux fils Léhady et Ganiou à Paris

L’investigateur 4/02/2022 à 13:22

Pour une fois encore dans le courant de cette année nouvelle année, l’ancien président de la République, Nicéphore Soglo est sorti de son silence. Pas pour opiner sur l’actualité mais sur la « bagarre » annoncée dans la presse entre ses deux fils Léhady et Ganiou à Paris.

Joint au téléphone par les confrères du Journal l’Afrique en Marche, le patriarche a ironiquement réagi. « Le chien aboie la caravane passe ». Avant de poursuivre : « Notre pèlerinage terrestre doit-il nous autoriser à faire certaines choses ? Si certains pensent qu’être terrien, tout est permis qu’on les laisse face à leur conscience. », a dit Nicéphore Soglo à l’entame de l’entretien.

| Lire aussi : Paris : réaction de Léhady Soglo au pugilat annoncé entre les frères « Soglo »

Par ailleurs, l’ancien maire de la ville de Cotonou renchérit : « Si mes enfants en viennent à se battre devant les épouses, en clair, c’est dire que c’est l’héritage que Rosine et moi avions légué à notre progéniture. Mon épouse a toujours témoigné publiquement avant sa mort que chez les Soglo, les différends se règlent dans le dialogue, mais jamais avec des coups de poings. Mes enfants n’ont pas été éduqués de la sorte », a-t-il poursuivi.

| Lire aussi : Bénin : les évacuations sanitaires réglementées par le gouvernement, voici les détails

Depuis hier l’affaire fait grand bruit en tout cas chez les Soglo. En dehors des proches de la famille qui ont démenti à travers des publications sur les réseaux, les deux fils Léhady et Ganiou de l’ancien président, concernés ont eux aussi réagi. Notamment l’ancien ministre des sports Ganiou Solgo qui reçu sur Frissons Radio, a avoué être en France pour des raisons médicales.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer