Bénin

Talon : Azannaï évoque 11 griefs pour justifier sa résistance au régime de la rupture

L’investigateur 27/09/2021 à 15:47

La rencontre entre le Chef de l’Etat, Patrice Talon et son prédécesseur Boni Yayi continue de soulever des vagues. A la faveur d’une déclaration rendue publique sur sa page facebook, samedi dernier, Candide Azannaï dénonce cette rencontre, mais en profite pour évoquer les griefs qui justifient sa résistance au régime actuel.

Dans sa publication, l’ancien ministre délégué auprès du président de la république, chargé de la défense nationale a fait part de son amertume post rencontre. Pour s’en rendre compte, il a écrit. « La Coordination Nationale de la Résistance Nationale, à l’issue d’un examen responsable de la situation politique délétère actuelle, et se fondant sur une analyse minutieuse des dessous de la dernière rencontre YAYI/ TALON sus - évoquée, tient à rappeler certains préalables.

| Lire aussi : Rencontre Talon & Yayi : la Fcbe et Paul Hounkpè fiers d’avoir montré le chemin

La cause de la Résistance Nationale demeure entre autres, les lois liberticides ; l’exclusion ; la confiscation du pouvoir législatif ; les tueries ; les coups de force institutionnel ; les persécutions politiques de tout genre ; le déni de l’Etat de droit ; l’instauration d’un climat de terreur et d’inquiétude sociale ; la menace de la paix et de la concorde nationales ; le ternissement de l’image de la Nation béninoise jadis pionnière de la Démocratie ; la mal gouvernance des ressources du Pays. En clash avec le régime actuel, Candide Azannaï qui a déposé le tablier depuis mars 2017 est viscéralement contre ses anciens amis. Au cours des dernières élections, il a estimé qu’il n’est pas question de se rendre dans les urnes avec le régime parce que son argumentaire, la solution pour faire partir ce régime et ses soutiens reste la résistance pacifique.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook