Bénin

Talon : Azannaï réagit à son allocution à la 76è Session de l’Ag des Nations Unies

L’investigateur 30/09/2021 à 16:30

Le coordonateur de la résistance nationale, candide Azannaï a réagit au récent discours du président de la République, Patrice Talon à l’Assemblée générale des Nations Unies, lu par la vice-président Mariam Chabi Talata.

C’est à la faveur d’une publication sur facebook ce 30 septembre 2021, que le coordonnateur de la résistance nationale, Candide Azannaï a voulu réagir à propos du discours du président de la République lu par la Vice-présidente.

| Lire aussi : Bénin : les grandes décisions du Conseil des ministres de ce mercredi 29 septembre

Pour Azannaï, le Chef de l’Etat dans son discours a masqué la réalité. « Voulant se donner l’image d’un pays exemplaire sur la scène internationale, ce qui est loin d’être effectif, le pouvoir a, entre autres, affirmé à la tribune de l’ONU que le Bénin, sur la base de ses « réformes politiques », l’organisation du système partisan, la bonne gouvernance…garantit la jouissance des droits de la personne. « Or, selon Candide Azannaï, « L’allocution du Président Patrice Talon lue par Madame Mariam Chabi-Talata est une condamnable prise de liberté avec la triste réalité sous laquelle ploie quotidiennement le commun des béninois du fait de la déviance (...) du pouvoir dit la rupture... ».

| Lire aussi : Godomey : une dame pour assurer l’intérim de l’ancien CA en cavale

A travers sa tribune, l’ancien ministre délégué auprès du président de la République, chargé de la défense nationale a fait le tour de l’actualité en passant par les élections organisées sous l’actuel régime pour conclure que la démocratie béninoise est à mal.

| Lire aussi : Affaire 39 hectares : condamné, un élu local se rend à la police après des jours en cavale

Plus loin, il reviendra sur le sort réservé aux personnalités politiques qui ont maille à partir avec la justice pour déduire que le régime de la rupture a fait des « exilés politiques ».

| Lire aussi : Bénin : deux dames arrêtées au ministère de la santé pour trafic de carnets de vaccination

Candide Azannaï comme on lui en connaît, dira que la démocratie est en berne au Bénin qui désormais est loin de garder son image d’un Etat de droit.
Rappelons que l’allocution du Chef de l’Etat a été lue par la Vice-présidente, Mariam Chabi-Talata le vendredi 24 septembre 2021 à l’Assemblée générale des Nations Unies.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook