Bénin

Talon : Soglo rappelle les 04 conditions qui l’ont à nouveau rapproché du Chef de l’Etat

L’investigateur 30/07/2022 à 00:30

A la faveur d’un communiqué rendu public, ce vendredi 29 juillet 2022, depuis Paris où il suit un check-up il y a plusieurs semaines, l’ancien président de la République, Nicéphore Soglo est revenu de long en large sur ses conditions posées ayant facilité son rapprochement avec le président de la République, Patrice Talon.

En disgrâce depuis plusieurs années, les relations entre le Chef de l’Etat, Patrice Talon et son aîné Nicéphore Soglo ont été réchauffées à la faveur de l’inauguration des 26 trésors royaux, remis au Bénin par la France le 19 février 2022. A l’époque effectivement, beaucoup étaient surpris de constater la présence du 1er président béninois de l’ère du Renouveau démocratique, Nicéphore Soglo au palqis de la Marina. Mais pour y arriver, et à en croire Hercules, le président Patrice Talon a dû fait des efforts. Au nombre desquels, il y a son déplacement au domicile de Nicéphore Soglo à la Haie Vive. « …le 13 février 2022, le Chef de l’État, Patrice TALON m’avait rendu visite à mon domicile », a écrit l’ancien maire de la ville de Cotonou dans le communiqué, publié ce vendredi dans la soirée.

| Lire aussi : Madougou : 80 députés français de l’opposition exigent la libération de l’ancienne ministre

Et, malgré cela, il posé certaines conditions. « J’avais donné mon consentement à cette démarche, tout en demandant la fin des actes attentatoires à la paix et au consensus national. Mes recommandations étaient :
1- l’organisation des offices religieux en la mémoire de toutes les victimes des tensions politiques de ces dernières années ;
2- la libération des personnalités et acteurs politiques emprisonnés en marge de ces tensions ;
3- l’établissement d’un climat favorable au retour au pays des exilés ;
4- l’instauration d’un meilleur environnement pour les hommes d’affaires béninois dans leur propre pays (car ce sont eux les créateurs de richesse et les pourvoyeurs d’emploi). », a-t-il ajouté.
Se réjouissant de la libération de 30 détenus proches de l’opposition jeudi dernier par la Cour de Répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet), il invite le président à faire un peu plus d’efforts pour la libération des autres et surtout, le retour des exilés au pays. Toute chose susceptible de concourir à la décrispation de la tension.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook