Bénin

Talon : aux syndicats, le président apprend les notions et stratégies de négociation

L’investigateur 9/12/2022 à 19:57

Le président Patrice Talon a donné une stratégie de négociation aux syndicalistes. C’était le mardi 6 décembre dernier, au cours de la rencontre de présentation des options de revalorisation des salaires des fonctionnaires. Le président estime que les partenaires sociaux n’ont pas la meilleure stratégie pour négocier.

En effet, au cours de la rencontre tenue au palais de la Marina, les responsables des syndicats ont été informés de l’augmentation des salaires des fonctionnaires et retraités de 3%, de l’octroi d’un sursalaire aux travailleurs, de l’augmentation du contrat de travail des AME de 9 à 11 mois. Le gouvernement a aussi décidé de l’augmentation du SMIG qui passe de 40.000 FCFA à 52.000 FCFA. Mais cela n’a pas comblé les attentes des partenaires sociaux qui demandaient d’autres avantages. Pour le président de la République, ne pas reconnaître l’effort du gouvernement avant d’exprimer de nouvelles attentes ne permet pas aux syndicalistes d’obtenir plus. « Vous n’avez pas les bonnes techniques de négociation », a dit Patrice Talon.

| Lire aussi : Bénin : le président accorde une garantie aux AME dans son discours sur l’état de la Nation

La leçon de négociation du président aux syndicalistes

Le chef de l’État a alors donné une stratégie de négociation à ses invités du mardi dernier. « Je vais vous souffler une technique de négociation, pour l’avenir. Quand vous avez en face de vous quelqu’un de qui vous attendez beaucoup, et vous sentez que la personne, votre interlocuteur a fait un effort, il faut le féliciter, tout en exprimant vos attentes. Mais en disant que vraiment, il est extraordinaire, ce qu’il a fait est très bon. Il faut fouetter un peu son égo », a-t-il conseillé aux représentants des travailleurs.

| Lire aussi : Revalorisation salariale : du sourire en vue pour les travailleurs dès ce mois de décembre

« Vous êtes tous des parents d’enfants. L’enfant qui est sensible aux cadeaux ou bien aux félicitations, si vous l’encensez, ça le motive et il a envie d’en faire davantage pour avoir encore plus de félicitations. Mais quand il remarque que vous ne faites plus attention à ses succès, ça ne le pousse pas à faire des efforts. Que ce soit bon ou pas, c’est pareil », a ajouté le président de la République.

Patrice Talon a confié que « le fait de reconnaître l’effort que nous faisons peut amener le gouvernement à en faire davantage ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook