Bénin

Talon : ce que Robert Dossou pense de la justice sous son régime

L’investigateur 10/05/2021 à 12:56

Dans une interview accordée à la LNT, l’ancien président de la Cour constitutionnelle, Robert Dossou en a profité pour opiner sur l’état du secteur judiciaire au Bénin. En tout cas sous le régime de la Rupture, ces cinq dernières années.

A en croire l’avocat de Joël Aïvo et Réckya Madougou en détention préventive, la justice n’aurait plus les coudées franches, les cinq dernières années. Relatant son vécu au palais de justice en sa qualité d’avocat, Maître Robert Dossou raconte tout en exprimant son regret : « Je suis dans ce palais de justice depuis 1973. J’ai vu dans ce palais de justice, des magistrats qui étaient compétents, corrects et indépendants. Aujourd’hui, je revois les mêmes magistrats qui rendent des décisions qui ne leur ressemblent plus ».

Poursuivant, il souhaite que le secteur judiciaire redore son blason d’antan. Ce qui passera par les décisions des juges qui doivent donner entièrement confiance aux justiciables. « La justice ne peut pas être dans une société, un épouvantail, un objet de terreur et de peur ; mais une source de confiance. Le citoyen doit avoir confiance en la justice », souhaite-t-il.

Plusieurs fois au créneau, l’ancien président de la Cour constitutionnelle a estimé que sous le régime du Nouveau Départ, la démocratie aurait pris un sacré coup. Mieux dans le dossier concernant les arrestations des acteurs politiques visés par les enquêtes judiciaires, liées aux violences préélectorales, l’avocat crie à une traque de ceux qui ont une pensée contraire à celle du président de la République et ses soutiens.

Toutefois, du côté de la mouvance, on oppose au ras-le-bol de l’opposition et ses avocats, la liberté d’expression dont ils jouissent pendant qu’ils (les opposants) crient haro sur la baudet. Arguant du prétexte que la démocratie serait en danger.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook