Bénin

Talon et ses ministres prennent onze importantes décisions pour freiner le Coronavirus

L’investigateur 19/03/2020 à 12:03

Par le biais du conseil extraordinaire des ministres qui s’est tenu ce mardi 17 mars 2020, le gouvernement béninois a pris de nouvelles mesures en vue d’éviter la propagation de l’épidémie du COVID-19 au Bénin
 

Entre autres décisions, la limitation à l’extrême nécessité des entrées et sorties aux frontières terrestres de notre pays. Seules les traversées indispensables seront autorisées en liaison avec les autorités des pays voisins. Des mesures de renforcement du contrôle seront appliquées pour la mise en quarantaine systématique de toute personne suspecte ou qui tenterait de contourner le dispositif ; la restriction de la délivrance des visas d’entrée au Bénin ; la mise en quarantaine systématique et obligatoire de toute personne venant au Bénin par voie aérienne. En conséquence, le Gouvernement a décidé de la réquisition d’un millier de chambres d’hôtel à cette fin. Les frais de quarantaine des nationaux seront assurés par l’Etat tandis que les non nationaux supporteront par eux-mêmes lesdits frais ; les sites hôteliers concernés ont déjà été identifiés et leur surveillance sera assurée par les Forces de Défense et de Sécurité afin de s’assurer du respect strict de la mesure de quarantaine ; la suspension de toutes les missions à l’extérieur du pays pour les membres du Gouvernement et pour les cadres de l’administration publique, sauf en cas d’urgence absolue. Les structures et les personnes du secteur privé sont invitées à observer la même prudence ; celles de toutes les manifestations et tous autres événements non essentiels à caractère sportif, culturel, religieux, politique et festif ; et des préparatifs du pèlerinage à la Mecque en cohérence avec les dispositions prises par les autorités saoudiennes ; l’obligation pour les transporteurs en commun de doter leurs employés ainsi que les passagers en masques ou bavettes appropriés, et de respecter les distances de sécurité sanitaire entre occupants ; la recommandation aux personnes éplorées de limiter au strict minimum les obsèques de leurs défunts et de différer les manifestations. Comme mesures subséquentes : il y a la recommandation aux responsables religieux de faire respecter, lors des cultes, la distance de sécurité sanitaire d’au moins un mètre entre fidèles, d’éviter les poignées de mains, les accolades et tous autres gestes contaminants ; et l’obligation pour les banques, supermarchés, bars, restaurants, entreprises et autres établissements recevant du public, de prévoir des mesures de protection et d’hygiène, et de faire observer par les clients et usagers, la distance de sécurité sanitaire entre eux.
 



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer