Bénin

Talon : la situation des travailleurs sera plus catastrophique, alerte la CSTB après les nouvelles taxes

L’investigateur 10/01/2022 à 20:33

La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB) est vent debout après l’annonce des nouvelles taxes contenues dans le code général des impôts. Elle a signifié sa position à travers un communiqué publié le 8 décembre et estime que ces nouvelles taxes viendront compliquer la vie aux travailleurs. Voici l’intégralité de son communiqué.

LES TRAVAILLEURS ATTENDENT AVEC IMPATIENCE LA REVALORISATION DE LEURS SALAIRES.

Après le vote de la loi des finances de 2022 et du nouveau code des impôts, les travailleurs salariés qui étaient déjà pressurés par la faim et la misère, constatent que leur situation sociale sera encore plus catastrophique avec la création de nouvelles taxes, l’augmentation de certains impôts et taxes et avec la suppression de certains avantages notamment l’abattement sur nombre d’enfants à charge dans le calcul de l’IPTS. Cet avantage est désormais supprimé aux travailleurs salariés avec l’impôt de traitement sur salaire (ITS ) prévu par le nouveau code des impôts . La CSTB dénonce la suppression de cet avantage par le gouvernement dont le porte parole, Léandre Wilfried HOUNGBEDJI, sans honte, parle de suppression d’une injustice liée au genre .
Ce qui est faut car cet abattement était fait sur le salaire de celui ou de celle qui avait les enfants à charge (l’homme ou la femme). C’est encore une grave remise en cause d’un droit acquis de vieille date que les travailleurs ne doivent pas accepter. C’est une forme de diminution des salaires de tous les travailleurs, hommes comme femmes, qui ont des enfants à charge.
La bonne nouvelle annoncée par le gouvernement à son conseil des ministres du 15 décembre 2021 et reprécisée par le chef de l’Etat le 31 décembre dernier fait savoir que le gouvernement, dans la mise en œuvre de ses reformes, va revaloriser les salaires des travailleurs en 2022. Il a été annoncé qu’une commission interministérielle est mise en place à cet effet et que ce n’est qu’après les travaux de la commission qu’une rencontre aura lieu avec les représentants des travailleurs sans précision de date pour discuter des modalités de la revalorisation. Les travailleurs réclamaient cette revalorisation depuis plusieurs années, vu le coût de vie insupportable. Ils espèrent vivement que le gouvernement fasse diligence pour que cette revalorisation intervienne le plus tôt possible et qu’elle soit surtout substantielle pour apporter un soulagement aux travailleurs du public comme du privé.
Les travailleurs souhaitent vivement que la mesure de revalorisation prenne effet pour compter du 1er janvier 2022.
Dans ses différentes plates formes revendicatives de ces dernières années, la CSTB a toujours réclamé une revalorisation du point indiciaire et du SMIG d’au moins 50%. Mais si l’on met dans la balance le niveau de l’élévation actuelle du coût de vie et les nouvelles charges induites par le nouveau code des impôts, la revalorisation, pour être substantielle et profitable aux travailleurs, doit aller largement au-dessus des 50%.
Camarades travailleurs, nous devons vous rappeler que, d’expérience, les travailleurs n’ont jamais obtenu satisfaction de leurs revendications notamment, une revalorisation de leurs salaires sans mobilisation et sans luttes. Donc, nous devons nous convaincre de la nécessité
pour nous tous, de nous lever et de nous mobiliser si nous voulons obtenir une revalorisation substantielle de nos salaires.
Levons-nous donc tous, tout de suite, que nous soyons du secteur public ou du secteur privé .Portons partout nos revendications et défendons-les pour leur satisfaction.
Je passe par cette occasion pour présenter à tous les travailleurs et aux peuples du Bénin mes vœux de bonne et heureuse année 2022.
Fait à Cotonou le 08 janvier 2022
Le Secrétaire Général Confédéral Nangnini KASSA MAMPO




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer