Bénin

Talon : le chef de l’Etat a évoqué un ‘’éléphant blanc’’ de son prédécesseur, voici son analyse

L’investigateur 23/11/2020 à 20:52

Le président Patrice Talon parle de l’exploit de Maria-Gleta. C’était au détour de son escale à Dassa, le samedi 21 novembre 2020. Par la même occasion il a dénoncé en termes voilé, la gâchis observé sous son prédécesseur, Boni Yayi sur le même site.

" L’usine dans laquelle on a englouti plus de 40 milliards n’a pas permis d’allumer une seule lampe. C’était notre réalité ça. Il y a bientôt 5 ans nous avons dit le Bénin va devenir indépendant. Je l’ai dit à Dassa, quand j’étais en campagne ici. Nous nous sommes engagés à développer, que ce qui s’est passé est un incident dans le parcours du Bénin. Tout ce qui nous arrive comme malheur n’est pas éternel.

Lire aussi : Bénin : Allada, elle est gardée à vue pour avoir jeté ses 02 enfants dans deux différentes latrines

En moins de 5 ans, nous avons construit, étudié, financé, mobilisé toutes les énergies qu’il faut. Les entreprises qu’il faut et nous avons construit une centrale électrique qui aujourd’hui nous permet de couvrir près de 60% de nos besoins en électricité. C’est ça ce que le Bénin est devenu en si peu de temps.
Ceci dit, nous l’avons construit dans le même domaine, sur la dépouille mortelle de l’ancienne usine. Mais pourquoi ? Parce que un pays qui manque tant de courant, un pays pauvre qui va dépenser tant d’argent pour ne pas allumer une seule ampoule, on a pu croire que là où on voulait implanter l’usine était maudit. Si ce n’est pas le Bénin qui maudit. Or ni les Béninois, ni la terre du Bénin, ni la moindre parcelle du Bénin ne sont maudits. Et en faisant notre usine, nous avons montré que ce n’est pas la terre du Bénin, ce n’est pas cette parcelle qui est maudite. Que c’est nous qui faisons la pagaille... "



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook