Bénin

Talon : le president félicité par un responsable d'une confédération syndicale pour avoir réparé une injustice

Rollis HOUESSOU 17/05/2022 à 11:54

Le Secrétaire Général de la Cosi-Bénin Noël Chadaré a exprimé toute sa satisfaction quant à la reconnaissance des syndicats représentatifs au Bénin en conseil des ministres. Pour lui, c’est une anomalie qui a été réparée.

Au cours de leur rencontre avec le Président Patrice Talon pour le compte de la revalorisation des salaires des fonctionnaires, les trois confédérations syndicales les plus représentatives avaient dit qu’on" ne peut pas faire des élections et ne pas jouir des résultats de ces élections. Ceux qui ont gagné les élections doivent être représentatifs des travailleurs dans tous les secteurs au plan national où il y a un dialogue bipartite ou tripartite", a rappelé Noël Chadaré au micro de fraternité FM. Et c’est ce que le gouvernement vient de corriger en conseil des ministres du mercredi 11 Mai dernier en adoptant des décrets relatifs à la représentation des trois confédérations syndicales des travailleurs représentatives et des deux organisations d’employeurs au sein des instances nationales bipartites et tripartites de consultation, de concertation et de négociations collectives.

Informé, Noël Chadaré n’a pas caché sa satisfaction même s’il reste à faire. Il pense que c’est un pas de géant qui a été posé." Il faut apprécier cette décision du gouvernement à sa juste valeur. Ce qui a été décidé en Conseil des ministres clarifie la situation. Et on doit comprendre maintenant qu’aux comités administratifs paritaires sectoriels, ne doivent siéger que les 3 organisations syndicales. Les arrêtés d’application doivent être signés. On n’a pas entendu un mot sur le Conseil économique et social. Mais dans l’ensemble, on a vu que l’essentiel est fait. Je remercie le Président Patrice pour avoir accédé à cette requête ", a déclaré Noël Chadaré.

Cette décision est d’une importance capitale pour les trois confédérations syndicales CSA-BÉNIN, CSTB et Cosi-Bénin d’autant plus que ce qui se faisait relève d’une grande anomalie " Nous avons fait les élections professionnelles depuis plus an. Lorsqu’on a donné les résultats, on a constaté à l’exception de la commission tripartite , que les autres commissions fonctionnaient comme si on n’avait pas fait d’élections professionnelles. Et nous avons réclamé les arrêtés qui devraient permettre aux organisations syndicales représentatives de siéger dans les fora de représentativité…Les choses se passaient comme si les élections professionnelles n’ont jamais eu lieu et qu’on fonctionnait selon la 2ème élection professionnelle de 2006", a fait savoir le SG Chadaré.

| Lire aussi : Sado : « l’honorable, il s’est déshonoré », réplique d’un citoyen après les propos du député lors de la tournée gouvernementale

| Lire aussi : [Bénin : l’Union islamique du Bénin a un nouveau président (liste des membres)->https://www.linvestigateur.info/?Benin-l-Union-islamique-du-Benin-a-un-nouveau-president-liste-des-membres&var_mode=calcul


Quid des innovations majeures apportées par le gouvernement ?

En conseil des ministres, le gouvernement a décidé de la répartition des sièges entre les trois confédérations syndicales de travailleurs représentatives et les deux organisations syndicales d’employeurs existantes ; la durée de la représentation au sein des instances qui est désormais harmonisée et fixée à 5 ans. Aussi, le Conseil a-t-il adopté les divers actes réglementaires organisant les rapports entre l’administration et les organisations syndicales ou patronales concernées.

Il s’agit des décrets portant : organisation et fonctionnement de la Commission nationale de sécurité et de santé au travail ; modification du décret n°2019-458 du 9 octobre 2019 relatif aux attributions, à l’organisation et au fonctionnement du Comité consultatif paritaire de la Fonction publique ; modifiant et complétant celui n°2014-315 du 6 mai 2014 sur les modalités d’application de la loi n°2012-36 du 15 février 2013 portant création de la Commission béninoise des Droits de l’Homme ; puis de celui fixant les modalités de répartition des sièges des représentants des travailleurs et des employeurs au sein du Conseil d’administration de la Caisse nationale de Sécurité sociale.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer