Bénin

Talon : réaction de son gouvernement aux critiques contre le CNHU après le drame du vendredi 7 octobre

L’investigateur 18/10/2022 à 18:33

Le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji s’est prononcé sur les critiques amères qui vont à l’endroit du CNHU depuis le drame du 07 octobre 2022, date à laquelle est survenu le drame qui a coûté la vie à quatre patients. Il a invité la population à avoir un peu de retenue.

Wilfried Léandre Houngbédji estime qu’on ne doit pas peindre tout l’hôpital en noir. "Je voudrais que l’ont ne blâme pas intégralement le CNHU. Il y a sans doute eu des erreurs de la part de certains agents ou des dysfonctionnements liés à la technique, mais il y a aussi au CNHU, nombre d’agents consciencieux, dévoués à la cause des usagers, des malades", a-t-il dit.

| Lire aussi : Drame au CNHU  : 25 personnes devant le procureur, 04 poursuivies et déposées en prison hier

Selon le secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement, les critiques acerbes peuvent décourager les travailleurs du CNHU. « Il ne faudrait pas que, par notre discours, nous en arrivions à les décourager, à leur faire croire qu’ils ont tort d’être aussi dévoués, quand bien même c’est leur rôle », a-t-il déclaré dans un compte-rendude Bwt. Le drame ayant occasionné le décès de quatre (04) patients au service de réanimation du CNHU a suscité beaucoup d’indignation.

| Lire aussi : CNHU  : "En matière médicale, le principe est celui de la responsabilité sans faute préalable impérative", NDSS réclame deux têtes

Les enquêtes de la brigade criminelle ont conduit à la mise sous mandat de dépôt de quatre (04) personnes. Il s’agit du chef de la division électricité du CNHU, l’un de ses collaborateurs et 02 électriciens de la société en charge du générateur d’oxygène du service de réanimation. Ils sont poursuivis pour « homicide involontaire » et seront jugés le 25 octobre prochain.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer