Bénin

Talon : son dauphin pour la succession en 2026 révélé grâce à cet indice

Judicaël C. GBETO 29/12/2022 à 00:49

Patrice Talon ne s’éternisera pas au pouvoir. Le troisième mandat consécutif n’est pas envisageable pour l’actuel président de la République du Bénin qui finit son second et dernier mandat début 2026. Ce qui laisse le débat ouvert sur sa succession. Le Député Orden Alladatin pointe son successeur.

Reçu sur RFI dans la rubrique Invité Afrique, ce mercredi 28 décembre 2022, le parlement béninois, Orden Alladatin, est revenu sur le départ du Chef de l’Etat béninois à la fin de son second mandat, début 2026. Pour le Président de la Commission des lois du Parlement béninois finissant, Patrice Talon ne compte pas trahir sa parole donnée et par ricochet, la constitution de son pays qui stipule que " nul, de sa vie, ne peut faire plus de deux mandats ".

Le Député affirme que " Patrice Talon a fait un premier mandat de 2016 à 2021, il est au cours de son second mandat et non le deuxième ". Donc, en 2026, c’est un nouveau Président qui prendra les rênes du pays. Mais, l’homme politique semble ne pas avoir connaissance de celui qui succédera à l’actuel Chef de l’Etat, mais dévoile tout de même son obédience politique.

| Lire aussi : Législatives 2023 : un important message à l’endroit des partis politiques engagés dans le processus

Si tout le monde présente l’ancien Président de la Cour constitutionnelle, et actuel Président de l’UPR, le Pr Joseph Djogbénou, comme le prochain homme fort du pays, Orden Alladatin préfère se garder de tout commentaire précoce. « L’Union progressiste le Renouveau travaille pour que le prochain Président de la République soit issu de ses rangs, c’est tout ce que je sais »>, confie le Parlementaire.

De toutes les façons, il sera difficile de trouver une autre Figure (bras droit, homme de confiance et de main du PR actuel, ndlr) au sein cette formation politique, si c’est vraiment d’elle que provenait le prochain Locataire de la Marina. Partant du fait qu’un mandat présidentiel passe aussi vite qu’un TGV, 2026 n’est plus loin. Les Béninois auront le temps de le découvrir.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook