Bénin

Tchidimè : le phytothérapeute fait son bilan de l'année, parle de ses succès et perspectives

L’investigateur 28/12/2021 à 11:35

Le Béninois Raphaël Tchidimé est en train de parachever cette année 2021 avec succès alors qu’il l’avait démarrée par des ennuis judiciaires. Grâce à son mental d’acier, Dr Raphaël Tchidimè, qui se prépare pour le grand salon des inventeurs et innovateurs du monde à Dubaï (16 au 18 janvier 2022), s’est sublimé pour tourner cette page noire.

Le Vitæ Iron interdit de commercialisation au Bénin le 1er septembre 2020 a conduit son ’’géniteur’’ au tribunal de Lokossa cette année. Mais c’est ce même produit qui l’a fait gagner une médaille d’or de recherche et un tableau d’honneur décernés par l’université de Lomé qui a reconnu le phyto médicament dans le traitement du coronavirus, le 31 août 2021, un an après. Le 14 avril 2021, le Vitæ Iron a décroché son autorisation de commercialisation sur le marché auprès du gouvernement béninois et est disponible dans les officines de santé depuis le 1er mai de la même année. Conclusion : "la pierre rejetée par les bâtisseurs est devenue la pierre d’angulaire", selon Mathieu 21 v 42.

Le Docteur Raphaël Tchidimè a passé les 4 premiers mois de l’année 2021 sous poursuite judiciaire. Le 04 janvier, il a reçu une convocation du tribunal de Lokossa pour commercialisation illicite du vitæ Iron. S’en sont suivies plusieurs tentatives d’arrestation. Il a dû quitter le Bénin pour s’exiler au Togo. 4 avocats internationaux étaient payés à ses soins pour les procès qui se tenaient chaque vendredi et au cours desquels, aucun d’eux n’avait droit à la parole. C’était une longue période de traversée du désert pour le tradithérapeute.

| Lire aussi : Phytothérapie : Raphaël Tchidimè reçoit une nouvelle distinction

| Lire aussi : Côte d’Ivoire : Tchidimè honore le Bénin au Forum Pharmaceutique International d’Abidjan

Fort heureusement, de procès en procès et grâce à l’intervention du grand Juge Dieu, le phytothérapeute a été blanchi par le tribunal le 12 mars 2021.
Le 30 avril 2021, selon le rapport du point focal Cames pour la pharmacopée de l’université de Lomé qui a fait son étude clinique sur le Vitæ Iron, le produit est autorisé pour non seulement le traitement de l’anémie mais aussi et surtout la drépanocytose.

Son inventeur Raphaël Tchidimè est ambassadeur des petites et moyennes entreprises près l’Uemoa pour avoir représenté le Bénin au sein de l’instance sous-régionale. Plus est, le Béninois a délivré une vingtaine de malades mentaux au Nigeria. Des efforts en sommes couronnés par de nombreuses distinctions. Il a aussi clôturé l’année avec des distinctions. A bon vin point d’enseigne.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook