Actualité

‘’Tel nos Amazones’’ : le point de vue d’un diplomate béninois sur le débat lié à l’épigraphe du Monument

L’investigateur 31/07/2022 à 19:28

La toile en feu depuis hier que le dévoilement de la statue de l’Amazone a été fait. Notamment sur l’épigraphe et les commentaires continuent de s’enchaîner. Alors, le mot « Tel » doit être accordé ?

La réponse à cette question divise. De sorte qu’on a affaire désormais à trois clans. Le premier qui soutient bec et ongles qu’il s’agit bel et bien d’une faute. La seconde frange de béninois sur la question estime que le chef-d’œuvre est appréciable qu’on peut passer sous silence le débat sur l’écriture de « tel ». Malheureusement, ceux qui sont de cette catégorie n’ont jamais donné clairement leur position. Le dernier groupe est celui de ceux qui soutiennent que « Tel » ne doit pas s’accorder. « En somme, cela s’apparente à un débat d’école qui renvoie à celui qui a eu lieu au sein du Comité chargé de la conception du monument ; et qui a conduit celui-ci à consulter des spécialistes de la grammaire française pour retenir la formule finalement utilisée ; TEL ayant ici la nature d’une conjonction de subordination de comparaison. »,a écrit il y a quelques heures, le secrétaire général adjoint porte-parole du gouvernement, Wilfried Houngbédji sur son compte méta.

En effet, dans l’optique d’aller plus loin sur le sujet, un diplomate sous anonymat, consulté par l’Investigateur a donné son point de vue. D’office, il rejoint le premier camp qui soutient contre vents et marées qu’il y a « faute ». Selon ses clarifications, « tel » doit s’accorder. Car, devant un nom il joue le rôle d’épithète. Cela dit, dans la phrase qui alimente la polémique, il ne saurait être considéré comme adverbe comme le soutiennent ceux qui disent qu’il n’y a pas faute.
Maintenant que tout semble être clair, on peut se demander ce que le gouvernement envisage faire. Pour une telle œuvre qui restera des années plus tard pour la postérité, faut-il corriger tout simplement ou remplacer « Tel » sur l’épigraphe par « comme » ?




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer