Sport

Tennis : Sylvestre Monnou bat Prince Gandonou en deux petits sets en finale du championnat national

L’investigateur 25/07/2022 à 11:35

En deux petits sets, Sylvestre Monnou a surclassé son challenger en finale messieurs du championnat national de tennis, édition 2022. Pendant un peu plus d’une heure d’horloge, il a balayé Prince Gandonou et s’adjuge le trophée sur le court central du tennis club de l’Amitié (TCA), ce samedi 23 juillet sous un temps clément.

6-0,6-1 en 76 minutes. Tel est le score qui a sanctionné la finale (messieurs) du championnat national de tennis entre Sylvestre Monnou et Prince Gandonou. Méconnaissable sur le court central du TCA, le fils d’Alphonse Gandonou, ancien champion du Bénin n’a pas tenu son rang. Donnant ainsi l’occasion au vainqueur du jour, de se hisser sur le toit du tennis béninois pour la 3è fois de suite. « Je n’étais pas totalement dans ma forme. Le niveau en face était un peu élevé pour moi », a confessé le vaincu au terme du match.
Il n’en fallait pas plus d’ailleurs pour le N°1 béninois qui continue d’empiler comme des perles, des résultats réluisants. En pleine bourre, Sylvestre Monnou est attendu tout comme ses coéquipiers pour l’édition 2022 de la Coupe Davis Groupe III, Zone Afrique qui se déroule du 08 au 14 août en Algérie. Mais avant, il est déjà sur place à Lomé pour un tournoi qui démarre ce lundi. « Après cette finale (NDLR championnat), je vais à Lomé (Togo) pour un tournoi. Par la suite, je vais rejoindre mes compatriotes en Algérie pour la Coupe Davis. », a-t-il déclaré aux médias.

| Lire aussi : Bénin : la famille du tennis béninois se concerte sur le plan stratégique de Développement à l’horizon 2032

Si la hiérarchie chez les messieurs en revanche a été respectée, chez les seniors dames par contre, Eliaza Honfoga a battu sa grande sœur Émeline Honfoga en 3 sets (2-6, 6-4,6-1), déjouant au passage les pronostics.
Ce qui constitue l’une des révélations du championnat, selon le secrétaire général de la Fédération béninoise de tennis (FBT), Bernardin Codjo. Le président de la FBT, Jean-Claude Talon quant à lui, a profité de l’occasion pour prodiguer des conseils aux participants.
Rappelons que cette année, 242 athlètes ont pris part au championnat national contre 219 l’année dernière.



Sport


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer