Afrique

Togo : Agbéyomé Kodjo et la Dynamique Kpodzro changent de discours

L’investigateur 27/06/2020 à 19:11

Très agressifs au lendemain des élections présidentielles du 22 février 2020, les leaders de la Dynamique Mgr Kpodzro, soutiens incontestables du candidat malheureux Agbéomé Kodjo ont semble-t-il, ont rendu les armes. Et pour cause !

Plutôt que de continuer à revendiquer une hypothétique victoire, la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) s’en remet désormais à la providence. La preuve, elle appelle le peuple à la patience au lieu de l’inviter à envahir la rue comme précédemment. Excluant toute manifestation désormais, l’opposant au régime de Faure Gnassingbé, Agbéyomé Kodjo estime que Dieu lui rendra justice tôt ou tard. Seulement, il exige la libération sans conditions des jeunes acquis à sa cause, maintenus en prison par le pouvoir.

Lire aussi : Chronique du Professeur : Où vont les hommes poussés par le Covid-19 ?

« Au niveau de la Dynamique, étant tous des hommes de foi, nous faisons confiance à ce que Dieu nous a dit avant l’élection, ce qu’il nous a dit après l’élection, ce qu’il a dit après les proclamations des résultats et ce qu’il nous dit aujourd’hui : Togolaises et Togolais soyez patients…La vérité par essence est une lumière ; et top ou tard cette lumière va briller », a déclaré Agbeyomé Kodjo devant la presse ce mercredi 24 juin 2020, rapporte Togo tribune. Le candidat malheureux, arrivé 2ème au terme de la présidentielle du 22 février y croit dur comme fer, puisqu’il espère un miracle de Dieu.
Par la même occasion, il a dénoncé le jeu flou de certains leaders de l’opposition qui exigent des preuves attestant de la victoire de la DMK

Lire aussi : Atacora  : 147 cas de grossesses enregistrés au premier semestre

« Il n’y aucun état-major d’un parti politique au Togo aujourd’hui où il n’est pas reconnu que c’est la Dynamique qui a gagné la présidentielle du 22 février dernier », a-t-il complété tout comme Fulbert Attisso qui invite toute l’opposition togolaise à taire les querelles de personnes pour une vraie union.
Pour finir la Dynamique exige à nouveau la libération des 16 militants toujours en détention dans les prisons du Togo.
Rappelons que 11 d’entre eux ont été transférés à la prison civile de Tsévié, préfecture de Zio, après la première comparution devant le juge, le 1er juin 2020 en l’absence de leurs avocats.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook