Bénin

Tribunal de Cotonou : une affaire de plus de cent millions FCFA renvoyée devant le Procureur Spécial de la Criet

Rollis HOUESSOU 19/07/2022 à 15:05

L’affaire de braquage d’un véhicule de convoyage d’argent à Cotonou, impliquant 04 individus est désormais renvoyée devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). C’est à l’issue de la session criminelle tenue ce lundi 19 juillet 2022, au tribunal de première instance de première classe de Cotonou.

Le tribunal de première instance de première classe de Cotonou s’est déclaré incompétent pour connaître de l’affaire dite « braquage d’un véhicule de convoyage d’argent » à Cotonou. Un dossier impliquant quatre mis en cause dont trois sont des agents d’une société de sécurité à Cotonou. En effet, il leur est reproché d’avoir soutiré frauduleusement et avec violence, une somme estimée à 1.274.500.000 FCFA au cours d’un convoyage de fonds. En dehors des quatre individus employés d’une société de sécurité, il y a le quatrième qui est accusé des faits de recel de vol de 10.000.000 FCFA.

| Lire aussi : Bénin : grave accident de circulation d’un artiste sur l’axe Tchaourou-Parakou hier avec son staff

Poursuivis pour association de malfaiteurs, abus de confiance aggravé, complicité d’abus de confiance aggravé et de vol, deux des mis en cause ont plaidé non coupables à l’audience. Les 3è et 4è accusés ont respectivement reconnu les faits qui leur sont reprochés, mais pas totalement.

| Lire aussi : [Carnet noir : le président du parti MLP frappé par un deuil->https://www.linvestigateur.info/?Carnet-noir-le-president-du-parti-MLP-frappe-par-un-deuil&var_mode=calcul

C’est alors que dans sa réquisition, le représentant du ministère public a invité le Président de Céans, Nasser Linssoussi à se déclarer incompétent. Selon son argumentaire, une affaire dont le montant est supérieur ou égal à 100.000.000 FCFA devrait être jugée par la CRIET. Une demande que les avocats de la défense n’ont pas approuvée. Mais pas le président de céans qui au final, a décidé du renvoi du dossier devant la juridiction de Porto-Novo, rapporte Matin Libre.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer