Bénin

UAC : 03 autorités et deux ministres saisis pour exiger la reprise des élections à la FNEB

L’investigateur 1er/11/2022 à 11:09

Les dernières élections à la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin (FNEB) continuent d’être contestées. Un étudiant de l’Université d’Abomey-Calavi a saisi quatre autorités le 19 octobre 2022, à travers une correspondance pour demander la reprise des élections.

En effet, c’est Crépin Ganfa, ancien président du BUE-FLLAC qui demande la reprise des élections à la FNEB. Il a envoyé un courrier au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, au recteur de l’Université d’Abomey-Calavi, au Directeur des Bourses et Aides Universitaires et à la Directrice du Centre des Œuvres Universitaires et Sociales. Il demande à ces autorités de rompre toute collaboration avec le Bureau Exécutif Fédéral (BEF) et le Conseil Central Fédéral (CCF) de la FNEB. " Il n’est pas juste que des non étudiants présentent et parlent au nom des étudiants régulièrement inscrits", a-t-il écrit pour justifier sa demande. Crépin Ganfa a avait déjà saisi le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique le 11 octobre 2022.

| Lire aussi : CAN U23 : le Bénin éliminé malgré son succès (3-1) à Kouhounou

Trois non étudiants au sein du BEF

Le mercredi 27 juillet 2022, Aristide Dandjinou, étudiant en deuxième année de Linguistique a saisi le recteur pour demander la vérification de l’inscription des nouveaux élus pour diriger la FNEB. Le recteur Félicien Avlessi a répondu à sa demande le 13 septembre 2022. Selon son document de réponse, au moins trois membres élus à la FNEB ne sont pas inscrits pour le compte de l’année 2021-2022. Mais l’article 16 de l’appel à candidature stipule qu’il faut être inscrit au moins en deuxième année au titre de l’année académique 2021-2022 pour être candidat.

| Lire aussi : Karimama : voici pourquoi la circulation de certains engins est interdite à des heures précises

Selon une source à la Fédération Nationale des Étudiants du Bénin le 15 septembre, il s’agit d’une machination politique de la part du camp des candidats malheureux. Le 21 septembre 2022, la FNEB a organisé une conférence de presse pour expliquer les différents paramètres du processus électoral. Mais cela n’a pas fin au contestation.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook