Bénin

UDBN : " ces gens sont venus nous distraire", Doussoumou commente le départ du parti de Prudencio du BR

L’investigateur 19/08/2022 à 10:54

C’est désormais un secret de polichinelle. Le mariage entre l’UDBN de Claudine Afiavi Prudencio et le BR de Abdoulaye Bio Tchané n’a duré que le temps d’un feu de paille. Du moins, le temps des battements de cils.

Et depuis mercredi que l’information fait le tour des médias sociaux et autres canaux, le déclic d’une guerre de communication entre partisans des deux chapelles politiques alors ensemble, semble ainsi donné. À qui mieux mieux, les pro Prudencio tentent de défendre leur nouvelle position. À savoir que son partenaire BR n’aurait pas respecté les clauses de leur collaboration. Le parti au logo d’épis de maïs estime être marginalisé par les chevaliers d’ABT. Raison fondamentale évoquée pour prononcer la rupture de collaboration. Mais en face, les formules, les unes les plus ironiques que les autres, ne manquent pas pour tourner en dérision la troupe à Claudine Prudencio. Un jeune leader BR de la 6ème Circonscription Électorale, pour ne pas nommer, Cressan Agossou, a commenté en ces termes : " En politique, le prix de l’inconstance, c’est le mépris’’. Eugène Dossoumou, Secrétaire Administratif Permanent du BR, sur la radio URBAN FM, réplique en déclarant avec véhémence : ’’Nous nous étions en train de mettre en place les structures d’animation de la vie politique, de la vie du parti ; je veux dire nos cellules, nos sous-sections, nos sections. Nous étions en plein dans l’installation de ces structures quand l’UDBN est entrée dans notre vie. À cause de cet événement, nous nous sommes dit : suspendons cette opération. Là où tout n’est pas encore mis en place, essayons d’insérer les membres de l’ex UDBN. Et il y a une directive qui a été prise pour dire comment l’opération va s’effectuer. Une directive dont les dispositions ont été négociées de commun accord avec les membres de l’ex UDBN qui font partie du comité mis sur pied pour le suivi de cette directive. Et c’est ça qui est en train d’être mis en oeuvre. Ce que nous retenons, c’est que ces gens sont venus nous distraire. Ils sont venus arrêter notre vie dynamique qui était en cours, pour finir par nous dire qu’ils suspendent leurs activités avec nous. En tout cas, pour notre part, nous savons que tout ce qui est arrêté dans l’accord, constaté par une directive de mise en œuvre, tout est en train d’être suivi. Si le rythme n’est pas suivi, ce n’est pas en public qu’on le dit mais dans le creuset mis en place pour le suivi. La vérité est que le dimanche dernier, il y a une femme leader qui a convoyé vers le BR, près de 300 militants. Et apparemment, il y a certains responsables au niveau de l’UDBN qui prétendent n’avoir pas donné leur onction pour cette opération. L’autre dit mais, si quelqu’un devait donner l’onction, ce n’est plus l’UDBN. Il n’y a pas deux directions dans le parti. Celui qui devrait donner l’onction, c’est le Secrétaire Général National du parti, j’ai nommé, Son Excellence, le Ministre d’État Abdoulaye Bio Tchané. Dès lors qu’il a donné son accord, l’opération peut s’effectuer. Pourquoi quelqu’un peut rester quelque part pour dire que parce qu’on est venu au BR par le biais de l’UDBN, l’UDBN doit continuer à agir comme auparavant ? L’UDBN n’existe plus. L’UDBN n’est pas le seul parti avec lequel on a fusionné. Souvenez-vous, on avait eu un cas de fusion avec le PSD de Emmanuel Golou et d’autres partis. En fait, tout ce que nous nous faisons, c’est en vertu des dispositions de la charte des partis politiques. Ce que nous refusons, c’est de venir nous voir pour dire, nous voulons aller avec vous en alliance..."

| Lire aussi : Karamatou Fagbohoun : l’intégralité de sa lettre de démission adressée à Bio Tchané

Voilà qui relance la polémique après la prononciation de la rupture d’amarres de l’UDBN d’avec le BR. Un feuilleton à plusieurs épisodes qui nous réserve beaucoup de rebondissements et de réponses du berger à la bergère.

Source : Journal Le Déclic




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer