Bénin/décentralisation

Une déclaration des élus communaux UP de Malanville remet en cause le code électoral

L’investigateur 7/06/2020 à 11:07

Par le biais d’un communiqué rendu public ce samedi 06 juin, des élus communaux de l’Union Progresiste de la commune de Malanville protestent contre l’accord de gouvernance opérée dans leur localité par leur entité politique (UP) et le second bloc de la mouvance présidentielle, le Bloc Républicain (BR). Ils disent n’avoir pas été associés de quelque manière que ce soit à cet accord.

En effet ses élus à travers leur déclaration remettent en cause la loi N°2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral en République du Bénin, adoptée le mardi 02 Juin 2020 à l’unanimité des députés à l’assemblée nationale.

Lire aussi : Adja-Ouèrè : Karamatou Fagbohoun désignée maire de la commune

Or, en son article 189 nouveau cette loi stipule que « le maire et ses adjoints sont désignés par le parti ayant obtenu la majorité absolue des conseillers. A défaut de majorité absolue, le moire er ses adjoints sont désignés par l’ensemble des portis ayant constitué une majorité absolue par la signature d’un accord de gouvernance communale. L’accord de gouvernance communale es notifié à I’autorité de tutelle ».
Toutefois, rappelons que dans la commune de Malanville le Bloc Républicain a eu 11 conseillers, 10 pour l’Union Progressiste et 08 pour la Fcbe. Au regard de ces chiffres, aucun parti n’a la majorité absolue.

Voici la déclaration des élus




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook