Bénin

Université d’Abomey-Calavi : Habib Ahandessi arrêté pour incitation à la violence

L’investigateur 23/07/2022 à 20:17

24 heures après son défi lancé au ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Habib Ahandessi aurait été mis aux arrêts par les éléments de la police républicaine. L’information a été donnée par Alexandre Hounyo, Premier Vice-président de l’UNSEB.

« Le Camarade Habib AHANDESSI vient d’être arrêté avec son assistant par la police pour une destination inconnues », a-t-il écrit sur sa page facebook. Selon sa déclaration publiée, il est arrêté pour « incitation à la violence ». Effectivement après le communiqué du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique Alassane Séïdou, Habib Ahandessi dit Le Révolutionnaire est monté au créneau. A travers une vidéo publiées sur sa page facebook, il a qualifié le communiqué du ministre invitant les différentes sessions estudiantines, soupçonnées d’avoir ouvert des « camps » d’entraînement sur le campus aux fins de former des « étudiants soldats », à y mettre fin, de « vide ». Pire il a demandé à la session de l’UNSEB de montrer ses muscles face aux autorités. « La brigade rouge de L’UNSEB ne disparaîtra JAMAIS. Cette décision est de nul effet et si j’étais le P/UNSEB, je fais sortir la brigade aujourd’hui même »., a-t-il réagi.

| Lire aussi : UAC : le ministre Séïdou défié après sa décision d’interdiction d’ouverture de camp pour former des ‘’étudiants soldats’’

Selon les informations du premier Vice-président de l’UNSEB Alexandre Hounyo, « aucune information du commissariat dans le quel il a été déposé pour le moment en attendant d’être probablement présenté au procureur de la République.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer