Afrique

Violences électorales : réunion d’urgence entre Ouattara et les cadres du RHDP au palais

L’investigateur 13/11/2020 à 15:20

Les violences qui ont émaillés le scrutin du 31 octobre 2020 n’ont pas agréé le président ivoirien, Alassane Ouattara. A en croire les confrères de Jeune Afrique, il a convoqué d’urgence les ministres et des cadres du RHDP pour le leur dire.

« Alassane Ouattara a convoqué les membres de son gouvernement et les personnalités du RHDP issues des seize régions touchées par des violences avant, pendant et après le scrutin présidentiel du 31 octobre. La séance de travail se déroule à huis clos, dans la salle des pas perdus du petit palais, et ne figure pas à l’agenda présidentiel officiel » a révélé Jeune Afrique.

Occasion pour le président ivoirien de faire le point des violences pré et postélectorales.

Lire aussi : Bénin : Parrainage, le président de la Cour constitutionnelle saisi pour l’inapplicabilité de la loi en 2021

« Alassane Ouattara, qui s’est montré « très meurtri et affecté » par ces violences, les a immédiatement recadrés. « Il a mis les cadres de son parti devant leurs responsabilités et a évoqué́ des ratés dans la formation de la jeunesse, malgré́ tous les efforts entrepris depuis plusieurs années », a révélé le confrère.

Pour rappel les violences électorales enregistrées dans plusieurs localités ivoiriennes depuis le 10 août dernier ont fait 85 morts, 484 blessés, 225 personnes interpellées, 176 inculpées et 45 placées sous mandat de dépôt. Des chiffres officiels du gouvernement rendus publics par Sidi Tiémoko Touré, porte-parole du gouvernement ivoirien au terme d’un Conseil des ministres présidé par le président Alassane Ouattara. C’était mercredi dernier à Abidjan.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook