Yarou : ce qu’il faut comprendre du silence de l’ancien ministre

Bénédicte BANKOLE 11/05/2021 à 16:47

Absent de la scène politique depuis quelques temps, l’ancien ministre Théophile Yarou a décidé de briser la glace à la faveur d’une occasion à lui offerte par les médias. Contre toute attente, il annonce son retrait de l’animation politique du pays.

« Je ne veux plus parler de politique. Je ne veux pas réagir sur la nomination du chef de file de l’opposition, sur l’actualité politique. Non ! », a-t-il confié au Journal Matin Libre. Mieux, l’ancien ministre sous Boni Yayi a décidé de ne plus s’afficher sur la scène politique.

En réalité, cela ne devrait pas étonner. Le silence du Secrétaire Exécutif national adjoint SEN/FCBE est avant tout, motivé par l’ostracisme dont il a été l’objet au sein de son propre parti. Ecarté d’emblée pendant la campagne électorale, Théophile Yarou qui, bien avant la désignation du duo candidat au sein de sa formation, s’est mis au travers de toute décision prise par le groupe, devrait logiquement s’attendre au retour de la manivelle. Taxé d’être proche de l’ex-ministre, Komi Koutché en exil, l’adjoint de Paul Hounkpè (SEN) n’entrait plus dans les plans de son parti. il a subi la loi de la majorité et s’est retrouvé en biais.

Contre mauvaise fortune...

Il préfère se consacrer à autre chose. ‘’Je suis en vacances politique… Je me repose chez moi, je me porte très bien. Je me consacre à autre chose pour l’instant. C’est tout.’’, a-t-il déclaré. Un repos forcé qui cache bien un malaise pour ne pas dire, les mécontentements d’un responsable rangé dans les placards de l’oublie du fait de son choix, opposé à la majorité au sein de sa formation politique
« Vous savez, dans la vie, il n’y a pas que la politique, hein. Il faut aussi, de temps en temps, se consacrer à sa famille. Sur le plan politique, je ne veux pas réagir, je suis observateur », a t-il dit pour conclure. Contre mauvaise fortune, Théophile fera bon cœur. Les fleurs n’ont pas confirmé la promesse des fleurs tout comme chez les opposants radicaux. C’est sans doute le revers de la médaille.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook