Actualité

Adidjatou : la Cour Djogbénou évite un camouflet au ministre du travail, les détails

Maurelle HESSOU 9/01/2022 à 09:44

Une fonctionnaire a adressé un recours à la Cour constitutionnelle contre le Ministère du Travail et de la Fonction publique, demandant aux sept sages de constater la violation de la Constitution par le ministre Mathys Adidjatou (en photo). Mais après examen, la haute juridiction s’est déclarée incompétente, évitant un camouflet à l’ancien ministre des finances de Boni Yayi.

Dans sa décision rendue, la Cour Constitutionnelle s’est prononcée sur ledit recours déposé contre le Ministère du Travail et de la Fonction publique pour violation de la Constitution. Sauf qu’elle s’est déclarée incompétente dans la mesure où elle a estimé qu’elle ne peut interférer dans le fonctionement du ministère.

Selon les informations de Banouto, la fonctionnaire dont il s’agit aurait subi des violences économiques depuis 2001. Parce qu’il lui est impossible d’accéder aux pièces relatives à sa formation alors que c’est autorisé par le Ministère en charge de la fonction publique. Une condition qui constitue un blocage à sa situation administrative et financière au même moment.

| Lire aussi : Conseil électoral : détail sur les candidatures retenues au poste de DGE, l’enquête de moralité entamée

| Lire aussi : Djogbénou : plainte d’un détenu au président pour renvoie de son procès 11 fois

Ainsi dans sa requête, elle a demandé à la haute juridiction de condamner ledit ministère pour violation de la Constitution. Ceci sans réponse après une demande adressée au ministre Mathys Adidjatou.
Mais après examen du recours, la haute juridiction du Bénin a tranché et s’est déclarée incompétente sous prétexte que la Cour constitutionnelle ne peut pas interférer dans la fonction du ministère.

Rappelons que ce nouveau rejet de la haute juridiction intervient quelques mois après celui des trois citoyens béninois demandant à la cour de se prononcer sur l’attitude du Président Patrice Talon pour n’avoir pas exécuté plusieurs décisions rendues par la cour Africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP).



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook