Bénin/justice

Affaire Gracia : les vendeurs de Missèbo insatisfaits de l’acquittement du complice

L’investigateur 18/06/2020 à 08:35

Acquitté à l’audience criminelle du lundi 15 juin 2020 au tribunal de première instance de première classe de Cotonou, Gratien Assogba, complice de Aladji Moudjibou condamné à perpétuité dans « l’affaire Gracia Prunelle », n’est pas au bout de ses peines.

Le verdict prononcé à l’encontre des assassins de la petite Gracia Prunelle, en l’occurrence le complice de Aladji Moudjibou acquitté ne fait pas l’unanimité. Démarcheur au marché Missèbo au moment des faits, Gratien Assogba 22 ans ne sera plus désormais le bienvenu dans ce marché, ont affirmé la plupart des vendeurs à travers une vox populi, réalisée par Frisson Radio. Mécontents de son acquittement, les vendeurs rencontrés ne le cachent pas. Pour la plupart, la justice ne devrait pas dans l’affaire le libérer parce qu’il est complice. On ne doit pas le libérer sous prétexte qu’il représente désormais « un danger pour la population ». Mieux, ils estiment que la justice « doit le condamner aussi ». Pour d’autres, « On ne doit pas le laisser. Il ne peut plus mettre pied à Missèbo. Que l’État lui trouve une autre place ailleurs, car nous ne l’acceptons plus ici... »

Lire aussi : George Floyd : ce que pense le Général Fernand Amoussou de son assassinat

En gros des menaces qui pèsent sur lui. Peut-être que son salut viendrait de l’appel du procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, Mario Mètonou. Car, l’affaire étant du pénal à en croire un juriste qui a requis l’anonymat, il devra être maintenu en détention jusqu’à ce que le dossier soit vidé en appel.
Rappelons que le quartier Missèbo est un quartier dans lequel la maman de la fille vend, raison pour laquelle ce quartier a été plus ou moins impliqué dans cette affaire et a soutenu les parents après le crime commis sur leur fille.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook