Actualité

Agoué-royauté : le Haut Conseil des Rois du Bénin tranche et met fin à la polémique

L’investigateur 6/01/2021 à 18:27

A travers une décision prise le 25 octobre 2020, le Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB) a mis un terme à la pagaille, semée dans la commune de Grand-Popo, Arrondissement d’Agoué par des individus, avides de pouvoir, qui n’ont de cesse de s’en prendre au légitime roi de la localité, Sa Majesté Sossa Folly-Awon Danhouénou.

En effet, il s’agit d’une décision prise en présence du président de l’instance qui régule le système de royauté au Bénin, le Haut Conseil des Rois du Bénin (HCRB), Sa majesté Kpodégbé Lanmanfan, Roi d’Allada, et du secrétaire général, Sa Majesté Gangorosuambou, roi de Kika.

Lire aussi : Bénin  : les députés se prononcent sur la fin du Franc CFA au parlement

Une décision cependant antérieure au désordre perpétré le lundi 23 novembre 2020, à Agoué. Qu’il vous souvienne que des individus malintentionnés ont organisé, ce jour du 23 novembre, l’assassinat programmé du roi d’Agoué, Sa Majesté Sossa Folly-Awon.
La preuve, il a été pris pour cible, poignardé dans le dos au même titre que deux (02) sujets de sa Cour royale. Tout ceci suivi d’une profanation du palais royal d’Agoué dont la clôture a été entièrement saccagée. Dans la même logique, ils ont brisé la baie vitrée qui orne ledit palais, construit à grand frais par Sa Majesté Sossa Folly-Awon.
Or, c’est pour prévenir des actes barbares du genre que le HCRB avait convoqué toutes les parties impliquées dans la crise latente à Agoué, créée de toutes pièces. C’est alors que ce dimanche 25 octobre 2020 à Allada, il a été notifié à travers une décision N°0667/2020/PR/SG/HCRB prise, aux intéressés, aux autorités politico-administratives ainsi qu’à la chefferie traditionnelle, que le seul et légitime roi d’Agoué est bel et bien, Sa Majesté Sossa Folly-Awon Danhouénou, membre actif du HCRB. En dehors de la décision, il a été signifié aux concernés que son non respect, exposerait les contrevenants, aux poursuites judicaires.

Lire aussi : Bénin : un message du ministre de la fonction publique aux travailleurs

Malgré cette injonction du HCRB, s’ils en sont parvenus à programmer l’assassinat de Sa Majesté, ce lundi 23 novembre 2020, c’est dire qu’il y a péril en la demeure. Donc c’est l’occasion pour le tribunal de Ouidah qui connaît déjà du dossier, d’agir. Les autorités politico-administratives de Grand-Popo en général et d’Agoué en particulier doivent s’aligner sur la décision prise par le HCRB pour le respect des valeurs endogènes dans la ville d’Agoué.

Voici la décision
suite et fin



Culture


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook