Bénin

Angela : ‘’Ils m’ont violée dans l’indifférence de ma famille avec la complicité de la société’’

L’investigateur 28/08/2021 à 07:31

Angela Kpéidja, auteure de l’ouvrage Bris de silence a réagi sur sa page facebook, dénonçant les faux coups subis après le lancement de l’œuvre, ce vendredi 25 août 2021. Lire sa réaction.

Depuis le lancement de mon ouvrage, je n’ai pas eu un seul répit. Ni sur les réseaux sociaux, ni au plan physique …
La société qui m’a vu naître a décidé d’en finir avec moi. Tout le monde y va de son ingéniosité pour me réinventer et me détourner de mon objectif.
Le 1er coup est venu d’une Dame Madina Omotosho qui publie un texte carrément à l’opposé du contenu de l’ouvrage avec une affiche tronquée de Bris de Silence. Elle venait non seulement d’écorner mon image mais aussi elle a porté atteinte à un bien intellectuel.
Le pire c’est lorsque les éditions abcd de Sieur Jasmin Ahossin GUEZO décide d’offrir aux réseaux sociaux, une version PDF non officiel de mon ouvrage. Dans le gotha des écrivains, cette version est publiée seulement 70 ans après le décès de l’écrivain. Il affirme avoir partagé depuis le début de la collaboration le contenu avec des proches à lui sans mon consentement …
A la maison du droit, l’épreuve de toutes ces années avec le viol, le harcèlement sexuel et moral, le divorce reprend. Les pressions fusent de toutes parts pour protéger les auteurs de toutes ces horreurs.
Et dans l’indifférence des uns et des autres, on me jette par ci par là : soit forte ! Courage
Ils m’ont violée dans l’indifférence de ma famille avec la complicité de la société.
En milieu scolaire et universitaire, j’ai subi la même chose sans jamais eu la possibilité de punir
En milieu professionnel, j’ai vilipendé mes agresseurs sans pour autant avoir une oreille attentive !
Aujourd’hui, j’ai décidé de panser mes plaies, de crier ma souffrance mais là encore le droit à la parole m’a été volée.
Je ne suis pourtant pas seule à crier souffrance, douleur, colère et protection …
Il y a de nombreuses Angela…
Et alors qu’on crie au nouveau visage de l’Institut National de la Femme, dans le silence strident des ONG, des organisations des droits de l’homme, un autre drame se joue dans ma vie …
Elle se jouera aussi dans la vie de vos enfants filles ou garçons si vous ne vous joignez pas à moi pour dire non !!!
Je suis épuisée…

| Lire aussi : Chaos en Afghanistan  : l’Union des Femmes lance un appel aux institutions italiennes

| Lire aussi : Angela  : garde à vue de l’auteur des publications de son livre sur les réseaux sociaux

| Lire aussi : Œuvre littéraire  : le livre « Ma mort plus belle que la tienne » de Yves Dakoudi désormais disponible




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook