Bénin

Aspirants, une nouvelle proposition du gouvernement à propos des 30 heures à la dernière rencontre

L’investigateur 1er/11/2020 à 19:39

Les rencontres entre le gouvernement et les partenaires sociaux se poursuivent. Ce vendredi, six centrales syndicales étaient en tête-à-tête avec les ministres Abdoulaye Bio Tchané et Kakpo Mahougnon.

C’était ce vendredi 30 octobre 2020 que les ministres Abdoulaye Bio Tchané et Kakpo Mahougnon ont rencontré les syndicalistes à nouveau, selon le point fait par les responsables syndicaux à leur base. Etaient présents, les secrétaires généraux de la CSA-Bénin, la CGTB, la COSI-Bénin, l’UNSTB, la CSUB et la CSPIB. Il est vrai que la séance qui s’est tenue au Cabinet du ministre d’Etat avait pour ordre du jour le point du règlement de la situation des aspirants et celui du quota horaire.

Lire aussi : Décentralisation : Bénin, découvertes d’irrégularités dans 03 mairies après l’inspection d’une mission

Mais à la fin, les deux parties n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente en ce qui concerne le quota horaire. Seulement, on remarque une légère avancée dans les discussions. « La question du quota horaire a été abordée et le gouvernement a retenu finalement 26 heures de cours effectif et 2 heures d’Animation Pédagogique pour les aspirants. Les responsables syndicaux ont insisté pour que le quota n’excède pas 24 heures de cours effectif » ; peut-on lire dans le compte rendu des syndicats. En d’autres termes, les lignes ont bougé et progressivement on s’achemine vers un dégel de la situation. D’autres points ont été également abordés.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook